Le voyage des déchets
4 mai 2023 - Grand AngleNo Comment   //   442 Views   //   N°: 159

Les déchets voyagent, ils suivent le mouvement de la production, du marché et de la consommation. Ils suivent les intentions humaines pendant un certain temps jusqu’à ce qu’ils soient libres de se déplacer tous seuls. Pour beaucoup d’entre nous, une fois que les déchets sont hors de vue, ils n’existent plus. Nous savons peu de choses sur ces rejets une fois que nous les jetons. Normalement, c’est à ce moment-là qu’ils font du stop avec les forces naturelles : Eau, Air, Terre et Feu.

1.Eau (1)
Marofiny (33 ans) puisant l’eau du fleuve Fiherenana pour les cinq membres de sa famille qui servira à se laver , cuisiner et boire . Le jerrycan et le bidon d’huile de voiture réutilisés, forment ensemble pour elle la taille et le poids idéal pour transporter l’eau jusqu’au village de Bekoaky situé à 1km de là.
Quel sera le futur de ces utiles contenants en plastique une fois cassés ?

2.Eau (2)
Une poule se repose avec son poussin joueur après avoir cherchée sa nourriture du matin. Les ordures que la marée basse dévoile sur l’île de Nosy Be offre un repas opportun à ceux qui les recherchent.
En quoi ce que mangent les animaux que nous consommons affecte notre alimentation ?

3.Eau (3)
Un jeune Chauffet Ayanque (une espèce de poisson de la famille des Pomacentridae dans l’ordre des Perciformes) porte sur son corps les restes d’un filet en nylon dans le récif corallien de Diego Suarez au nord de Madagascar. 70 ans après leur introduction dans nos vies , le nylon , le polyester , le polypropylène et le polyéthylène sont aujourd’hui les principaux polluants de nos mers et océans .
A ce rythme de pollution, combien d’années les écosystèmes des océans pourront-ils survivre ?

4.Air (1)
Une clôture de maison faite de grilles de ventilateurs sur l’île de Nosy Be. La qualité des produits électroniques que nous achetons est liée à leur espérance de vie respective.
Par conséquent, nous avons un impact direct sur la quantité de déchets produits en faisant des achats conscients.

5.Air (2)
Un oiseau (un martin) trouve un passage entre les câbles électriques et les déchets plastiques qui y sont coincés , une fin d’après-midi à Antananarivo .  
Est-ce vraiment le type de ciel que nous souhaitons voir ?

Madagascar a rejoint le train mondial de la consommation depuis un certain temps déjà. Les déchets sont visibles dans les rues, aux frontières des villages, des villes et partout où il est facile de les ignorer. En 2015, le gouvernement de M. Hery Rajaonarimampianina a introduit une loi interdisant l’utilisation de sacs en plastique à usage unique et a ignoré tous les autres produits en plastique. En ce qui concerne l’application de la loi elle-même, nous attendons toujours. Lorsque j’ai déménagé à Madagascar en 2013, offrir un sac en plastique inutile mais gratuit pour la marchandise était un acte de générosité (tsara fanahy Gasy). Cependant, aujourd’hui, il est acquis de s’en offrir un quel que soit l’achat.

6.Air (3)
Un cerf-volant prend de la vitesse au-dessus d’une clôture de maison jonchée de plastiques, de nylons et d’autres cerfs-volants coincés . Les enfants d’Antananarivo ont recours aux ordures pour fabriquer leurs cerfs-volants car la plupart n’ont pas les moyens d’acheter les cerfs-volants du commerce.
Nos déchets sont-ils déjà sur la lune ?

7.Terre (1)
Tony (24 ans) est étudiant. Dès qu’il le peut, il part à la recherche de bouteilles en verre que sa mère pourra nettoyer et revendre. Cette colline de déchets de verre à Tuléar existe depuis plus d’une décennie.
Quand est-ce que ces bouteilles en verre se décomposeront ?

8.Terre (2)
Tôt le matin à Antananarivo, un homme trouve un bon emplacement pour nettoyer son camion. Quelques kilomètres plus loin, une dame trouve un bon endroit pour vider ses eaux usées .
Si chacun de nous decide de déposer ses déchets là où il lui convient, quel effet cela aura-t-il sur notre qualité de vie ?

9.Terre (3)
En fin d’après-midi, un troupeau de zébus se précipite vers un point d’eau du fleuve Fiherenana à Tulear . Non loin de là, une pile de bouteilles en plastique triées au Centre de Stockage et de Valorisation des Déchets est créée en vue d’être recyclées. Normalement, elles seront brûlées pour fondre et être mélangées avec du sable afin de produire des pavés de chaussées. Bien que ces dalles noires soient durables, la méthode de production soulève encore de nombreuses questions de santé.
Pourquoi continuons-nous d’accepter et d’encourager la production de bouteilles en plastique ?

10.Feu (1)
Le retour de l’école à Antananarivo.
En plus de la pollution des sols, combien de maladies héberge une montagne d’ordures en feu ?

Le Voyage Des Déchets est un projet photographique qui éclaire le chemin parcouru par certains déchets à Madagascar. Il s’agit d’une perquisition, d’une recherche et d’une documentation par la photographie sur le mouvement des déchets convenus avec des experts de l’équipe de Welt Hunger Hilfe sur les formes qu’ils prennent, la distance qu’il peut parcourir, les lieux où ils se rendent, l’effet sur l’écosystème de l’île et, finalement, la qualité de vie.

11.Feu (2)
A côté d’une décharge, deux jeunes préparent un terrain submergé par la rivière Ikopa à Antananarivo pour la cultiver.
Quelles sont les conséquences de consommer des produits venant de sols ou d’eaux pollués ?

12.Feu (3)
Tolotra (10 ans) et Daria (11 ans) jouent au football avec leur ballon en nylon fait maison, pas si bien équilibré. Le terrain jonché de détritus à Antananarivo près de leur aire de jeu a pris feu dans l’après-midi.  
Bien que cette même pile était à l’origine de leur ballon, le feu ne les a pas dérangé du tout , « il y en aura plus demain c’est sûr » m’ont-ils dit.
Quels sont les effets des feux aléatoires de déchets sur la qualité de l’air que nous respirons ?

13.Recyclage (1)
Un artiste dessine Thomas Sankara, le leader révolutionnaire africain. Non loin de là, dans la même rue sur l’île de Nosy Be, les cartons abandonnés d’un supermarché attendent leur destin.
Quelle inspiration faudrait-il pour révolutionner notre système logistique actuel en un réseau mondial durable ?

14.Recyclage (2)
Mme Sahondra (62 ans) et M. Robert (64 ans) son époux devant une pile de cartons que leur équipe a collecté tout au long de la matinée. Le couple et leur équipe de huit personnes (principalement des membres de la famille) gagnent leur vie en récupérant, nettoyant, emballant et revendant les cartons usagés des importations d’Antananarivo.
L’humanité produit actuellement deux milliards de tonnes de déchets par an. En 2019, le marché mondial des services de recyclage des déchets était évalué à 53,71 milliards de dollars américains = 214,499,005,519,908 ar.

15.Recyclage (3)
Mme Ranolily (64 ans) pose dans sa boutique d’une rue passante de Tuléar. Depuis le départ à la retraite de son mari (il y a 12 ans), elle fait vivre sa famille de six personnes presque exclusivement en récupérant, nettoyant et revendant du plastique, du carton, des boîtes de conserve et des canettes. La boutique où elle pose pour la photo lui sert d’atelier, de salon et de chambre pour cinq personnes.
Que se passerait-il si le plastique devenait l’unique ressource de longue durée sur terre ?

Le Voyage Des Déchets est une série de 15 photographies prises à travers l’île, à savoir Tuléar, Antananarivo, Nosy Be et Diego Suarez. Chaque série de 3 parle d’un élément de notre planète. Il a été parrainé par WeltHungerHilfe Projet Passat 3 financé par BNZ. Il éclaire le chemin parcouru par les ordures ménagères quotidiennes à Madagascar.

Texte et photos : #ToniHaddad

A LIRE AUSSI
COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
[userpro template=login]