Gasy Mirindra : Isotry part en campagne
22 avril 2012 - AssociationsNo Comment   //   1941 Views   //   N°: 27

Association de quartier fondée à Isotry en 1994, Gasy Mirindra est liée depuis 2004 au Secours populaire français de Neuville-sur-Saône. Un partenariat qui prend aujourd’hui la clé des champs avec des actions de développement durable au village de Mandrosoa-Antongona.

Depuis 2004, l’association Gasy Mirindra (Malgaches en harmonie) travaille en collaboration avec le Secours populaire français (SPF) de Neuville-sur-Saône, près de Lyon, pour gérer des projets de développement durable. Le dernier en date, l’agrandissement d’une école publique dans le village de Mandrosoa-Antongona, à Imerintsiatosika, vient tout juste d’aboutir. L’objectif était de construire un nouveau bâtiment capable d’accueillir deux salles de classe supplémentaires. « Il n’y avait que trois salles pour cinq groupes scolaires, ce qui obligeait les enseignants à fonctionner avec des classes multigrades », explique Jeanne Andoniaina, la coordinatrice du projet.

Les 3 000 euros (8 millions d’ariary) qui ont financé les travaux proviennent en grande partie de dons du SPF, une association très engagée sur tous les continents dans la lutte contre la précarité et l’exclusion, avec 195 projets de développement dans 51 pays. « Un projet comme celui de Mandrosoa-Antongona repose sur la participation active des villageois appelés à fournir la main-d’oeuvre pour les travaux de construction. Une façon de les responsabiliser », précise Andoniaina. 

Créée en 1994, Gasy Mirindra est une association composée essentiellement de jeunes d’Isotry, engagés dans des actions d’assainissement de ce quartier particulièrement défavorisé. C’est en servant de guides et d’interprètes à des représentants du Secours populaire, que des liens se sont créés entre les deux associations à partir de 2004. De là des projets communs débordant de plus en plus le cadre du quartier. Côté Français, l’engagement sans faille de bénévoles comme André Marcende, chargé de faire le lien entre Neuville-sur-Saône et la grande île, permet de multiplier les projets. Une partie des sommes récoltées pour ces actions provient de la vente en France de produits malgaches, comme la vanille, par le Secours populaire. 

En marge de l’agrandissement de l’école, les deux associations développent dans le village des actions de sensibilisation en faveur de l’environnement. En raison de la pratique du tavy (culture sur brûlis), la colline du village a subi une forte déforestation et les villageois ont pour mission de la replanter en espèces endémiques. « Le village recevant des touristes par le biais de Gasy Mirindra, nous les faisons participer aux activités de reboisement, ce qui est un plus pour l’écotourisme », explique la jeune femme.

Toujours dans le village, Gasy Mirindra et le Secours populaire ambitionnent dès cette année de développer un « accueil paysan » où les villageois prendront eux mêmes en charge les visiteurs, ébauche d’un authentique tourisme solidaire.

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
[userpro template=login]