Déclic : Pierrot Men à l’école
10 mars 2012 - AssociationsNo Comment   //   1867 Views   //   N°: 26

Pierrot Men vient de céder le droit d’exploitation de 20 de ses clichés pour un nouveau programme d’enseignement du français dans les collèges. Un programme dont le matériel pédagogique est entièrement conçu à Madagascar. Une grande première.

Utiliser la photographie comme outil d’éveil dans les collèges. C’est tout le pari du projet Déclic pour lequel Pierrot Men vient d’accepter de céder le droit d’exploitation de 20 de ses clichés. « Il nous a donné l’autorisation d’exploiter gratuitement ces photos, à condition que notre outil d’enseignement soit diffusé gratuitement une fois qu’il sera réalisé », précise l’une des responsables de ce projet qui s’inscrit dans le cadre d’un partenariat entre 

le ministère de l’Éducation nationale et la coopération franco-malgache.

Conceptrice d’outils d’enseignement contextualisés, elle a déjà travaillé en Turquie et au Vanuatu sur des programmes similaires. À chaque fois, le but est de concevoir des outils d’enseignement du français produits localement et toujours à partir de documents originaux. « Pour Madagascar, il nous a semblé que la photographie était le meilleur des vecteurs. Nous visons en particulier les jeunes des zones rurales enclavées qui sont coupés de toutes références artistiques », précise la pédagogue. L’équipe franco-malgache comprend également un photographe, un expert de l’Alliance française et un enseignant du secondaire.

C’est le constat d’un manque patent de manuels dans les collèges (un manuel pour 15 élèves en moyenne) qui a conduit l’équipe de Déclic à proposer ce nouveau matériel pédagogique, destiné dans un premier temps aux classes de sixième et cinquième. Il sera constitué d’un kit photos et d’un livret qui permettra aux professeurs de développer toutes sortes d’activités orales et écrites à partir des clichés de Pierrot Men. Le programme comprend également la formation de 200 enseignants des collèges et des Alliances françaises d’ici la fin de l’année scolaire 2011-2012.

Le travail de Pierrot Men s’est tout naturellement imposé. « D’abord parce qu’il est le photographe malgache le plus emblématique, mais aussi parce que son regard humaniste, jamais exempt de tendresse, cadre bien avec ce projet d’éveil. » Toutefois, d’autres photographes malgaches seront mobilisés dans un deuxième temps pour des fiches didactiques destinées à des classes plus avancées. Un site appelé Le fil du bilingue est également prévu où ces photos pourront être consultées.

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
[userpro template=login]