La vaccination contre l’hépatite B
5 février 2018 - Tribune commentaires   //   240 Views   //   N°: 97

LES OPINIONS EXPRIMÉES DANS CETTE PAGE N’ENGAGENT QUE LEURS AUTEURS. no comment® SE DÉSOLIDARISE DE TOUT CONTENU POLITIQUE OU RELIGIEUX, SECTAIRE OU PARTISAN.

À l’échelle mondiale, un million de personnes meurent chaque année à cause de l’hépatite B. C’est une infection virale qui touche le foie. Elle se transmet par les fluides corporels (sang, salive, fluides des organes génitaux, …). Une mère enceinte atteinte d’hépatite B la transmet directement à son enfant.

Cette maladie n’apparaît pas directement, on ne peut pas la reconnaître immédiatement. Elle présente des symptômes seulement chez 30% des personnes atteintes d’hépatite B (sous forme de jaunisse, de fatigue, voire de simples maux de tête). Madagascar est classé zone endémique en Hépatite B par l’OMS (Organisation mondiale de la santé) à cause justement d’un taux de prévalence relativement élevé. Car, il a été constaté qu’environ 5 % des Malgaches sont atteints par cette maladie.

L’endémicité d’une maladie est définie par sa présence permanente sur une période donnée (annuellement d’habitude) et dans une région donnée. Pour Madagascar, l’hépatite B est présente à longueur d’année et sur tout le territoire national. Cette maladie touche aussi bien la femme que l’homme et peut toucher les personnes de tout âge.

Le coût de la prise en charge d’un malade de l’hépatite B est très cher et peut s’élever jusqu’à environ 40 millions d’ariary. Le meilleur moyen de lutter contre cette maladie, dans des pays en développement comme Madagascar est la vaccination. Cette vaccination se fait en trois étapes (trois injections) : une dose suivie d’une deuxième dose un mois après la première injection et une troisième dose six mois après la première injection.

Le coût de ce vaccin est d’environ 70 000 Ar par injection. Mais actuellement, la Société pharmaceutique de Madagascar (Sopharmad) organise depuis quelques mois une campagne qui a pour but d’aider la population malgache à lutter contre cette maladie. Elle fournit ce vaccin à 10 000 Ar pour la première dose, 10 000 Ar la deuxième dose et 30 000 Ar la troisième dose. Comme le ministère de la Santé inclut déjà ce vaccin dans son Programme élargi de vaccination (PEV) destiné aux nouveaux nés depuis 2002, ce vaccin est naturellement proposé aux personnes nées avant 2002 et susceptibles d’être touchées par ce virus.

Dr Patrick Ranjohanison
Délégué médical Senior, Sopharmad

La Sopharmad (Société pharmaceutique de Madagascar) a été fondée en 1989 par sept pharmaciens malgaches. Cette société est un grossiste importateur, répartiteur, exportateur en produits pharmaceutiques et dispositifs médicaux.

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer