Quel(le) feministe êtes-vous ?
14 mars 2019 - Quizz commentaires   //   509 Views   //   N°: 110

Les femmes d’aujourd’hui leur doivent beaucoup : leur émancipation, leur liberté sexuelle, la pilule, leur autonomie… Mais à quand une femme présidente de la République ? En dépit de toutes ces justes causes, le mot féministe ne parle plus à grand-monde. Et vous, croyez-vous encore à la lutte des femmes pour leurs droits ?

1/10. Les quotas sont le meilleur moyen de parvenir à la parité hommes/ femmes en politique ou dans le monde du travail…
A. Tout à fait
B. Plutôt non / Plutôt oui
C. Pas du tout

2/10. Obtenir que le harcèlement de rue soit puni par la loi est un combat essentiel pour la cause féministe…
A. Tout à fait
B. Plutôt non / Plutôt oui
C. Pas du tout

3/10. L’usage généralisé de l’écriture inclusive doit être une priorité du féminisme…
A. Tout à fait
B. Plutôt non / Plutôt oui
C. Pas du tout

4/10. Le féminisme est l’affaire de tous, y compris des hommes…
A. Tout à fait
B. Plutôt non / Plutôt oui
C. Pas du tout

5/10. La liberté sexuelle des femmes doit être totale, même pour vendre leurs corps ou en jouir de la façon dont elles l’entendent…
A. Tout à fait
B. Plutôt non / Plutôt oui
C. Pas du tout

6/10. La pornographie existe, autant investir ce domaine et proposer un autre regard que celui de l’homme…
A. Tout à fait
B. Plutôt non / Plutôt oui
C. Pas du tout

7/10. La contraception chimique (la pilule par exemple) coupe les femmes du fonctionnement de leur corps et donc de leur essence féminine…
A. Pas du tout
B. Plutôt non / Plutôt oui
C. Tout à fait

8/10. Utiliser la médiatisation de son corps dénudé, à l’instar des Femen, est utile au féminisme…
A. Tout à fait
B. Plutôt non / Plutôt oui
C. Pas du tout

9/10. Le féminisme doit s’allier avec le mouvement LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels, trans), qui lutte aussi pour l’égalité…
A. Tout à fait
B. Plutôt non / Plutôt oui
C. Pas du tout

10/10. Les hommes et les femmes sont par essence différents. Il faut mettre en avant les qualités spécifiques féminines pour revaloriser la femme et trouver par là une voie d’émancipation…
A. Tout à fait
B. Plutôt non / Plutôt oui
C. Pas du tout

Majorité de A
Féministe toujours !

Vous semblez marcher dans les traces de vos aînées, bien conscientes du chemin qu’il reste à parcourir. Vous avez la conviction que les femmes représentent un facteur de changement important pour construire une société plus éthique, et respectueuse, à commencer par le monde du travail. En matière de leadership, par exemple. Enthousiaste et motivé(e), vous entendez bien vous donner les moyens de lutter contre les inégalités professionnelles toujours en cours. Au registre des nouveaux défis à relever, les femmes doivent s’affranchir d’anciens modèles, trouver de nouveaux leaderships et modes de travail, pour oser une belle ambition sans sacrifier leur vie privée. Aujourd’hui il est possible d’articuler vie de famille et travail. Pour vous aider à vous affirmer et lever certains tabous, osez viser haut, définir vos priorités professionnelles et personnelles, et trouver des réponses concrètes à vos questions. Le monde change, en écho aux revendications d’égalité entre les sexes 

Majorité de B
Féministe modéré(e)

Plus que les combats du féminisme classique, vous paraissez vouloir opérer une révolution d’un tout autre genre : plus souterraine, moins vindicative et dualiste. Vous semblez en quête de valeurs plus en accord avec des qualités supposément propres au féminin, mais que nous avons à redécouvrir, tant nous nous en sommes éloignées. Vous avez sans doute conscience du chemin accompli par vos aînées. Sans elles, vous n’en seriez probablement pas là. Toutefois, aujourd’hui, c’est bien de retrouvailles avec vous-même dont vous avez soif. Vous pressentez que, coupée de vos racines, de vos cycles et de votre reliance avec la nature, vous privez le monde d’une part essentielle à son équilibre.

Majorité de C
Non au féminisme !

Pas féministe pour deux sous, il semblerait que pour vous frayer une place dans cette société, vous vous soyez coulé(e) dans des modèles à dominante masculine. Battant(e), vous misez sans doute sur une attitude activiste, basée sur le contrôle : celui de votre corps, de votre image, et peut-être même des autres. Vous paraissez chercher avant tout à exercer votre pouvoir y compris peut-être sur les femmes, avec qui vous êtes aussi en rivalité. En voulant prouver que vous êtes capable de faire comme les hommes, vous dévalorisez inconsciemment votre part de féminité. Comme si vous en aviez honte ! Il est pourtant possible aujourd’hui de trouver un nouvel équilibre. Si se réapproprier les valeurs masculines était une étape nécessaire, un autre chemin s’ouvre moins radical. Sans abandonner les avancées tracées par vos aînées féministes, vous pouvez viser un mélange assumé, en renouant avec des valeurs plus féminines, en vue d’une réconciliation de vos deux parties. 

A LIRE AUSSI
COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer