Mariama
26 mai 2012 - Escales commentaires   //   808 Views   //   N°: 28

Mariama dirige de « main de maître » l’association Ravinala dédiée à la scolarisation des enfants de Marodoka. Pour la financer, elle propose des visites guidées de cet ancien comptoir commercial, plaque tournante du commerce des esclaves au XIXe siècle…

«Il y a quelques années, je me suis retrouvée seule avec trois enfants. Il fallait trouver des solutions afin de payer le salaire des instituteurs et les fournitures scolaires. » Ainsi est née l’association Ravinala qui rassemble des femmes de Marodoka. Protéger l’environnement tant naturel qu’architectural figure parmi les principaux objectifs de l’association.

Marodoka est en effet, le premier lieu de peuplement de Nosy Be et il y demeure de nombreux témoignages d’un riche passé historique. Ravinala a également l’ambition de défendre le patrimoine culturel et d’encadrer ses réputées brodeuses. « Un original produit touristique qui consiste en une visite-excursion de une à deux heures nous permet de concrétiser tous ces objectifs. »

Une balade guidée part à la découverte de cet ancien comptoir commercial qui connut son apogée au milieu du XIXe siècle grâce au commerce des esclaves. Les Arabes y ont laissé des mosquées dont celle dite « rapide » où il est possible de faire des voeux… immédiatement exaucés !

Le cimetière des Indiens quant à lui, composé de tombes richement sculptées, est enfoui dans une très dense végétation. Retour vers le littoral sous les frondaisons de majestueux Soanambo et, déjà, l’on perçoit les cliquetis des ambio (deux petites pièces de bois qui s’entrechoquent frénétiquement).

Bien installés pour admirer danses et chants, nous dégustons djowa et tambi (gâteaux à base de farine de riz et coco) accompagnés d’une tisane qui contient toujours quatre plantes et dont seules les femmes de Marodoka ont le secret.

Paraovy (balsamine), cannelle et citronnelle figuraient ce jour-là parmi les ingrédients. Quant à la quatrième, il nous faudra revenir à Marodoka et faire les yeux doux à Mariama pour en percer l’ultime secret, ainsi que celui de la volonté indéfectible qui l’anime pour améliorer son sort et celui de ses congénères.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectet Duis arcu massa, scelerisque vitae, consequat in, pretium a, enim. Pellentesque congue. Ut in risus volutpat libero pharetra tempor. Cras vestibulum bibendum augue. Praesent egestas leo in pede. Praesent blandit odio eu enim. Pellentesque sed dui ut augue blandit sodales. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Aliquam nibh. Mauris ac ma Ut velit mauris, egesta sed, gravida nec, ornare ut, mi.

Richard Bohan

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer