Kala Jejo : En mode coquette
22 novembre 2016 - La mode Styliste commentaires   //   1645 Views   //   N°: 82

Prête à conquérir le monde de la mode, Kala Jejo propose une ligne de vêtements à la fois chic, glamour et confortable. Sa signature est marquée par des jeux de couleurs très punchy, des coupes audacieuses et l’utilisation de matières locales.

Les écoles de stylisme n’existent pas à Madagascar et pourtant, depuis quelques années, on assiste à l’émergence de toute une génération de créateurs malgaches. Parmi eux, Kala Jejo ou Rajaonarivelo Andolalaina à l’état civil. Travaillée par les fringues depuis sa plus tendre enfance, elle se lance dans la confection en 2012 et monte deux ans plus tard sa première collection baptisée Ny Ankatony (Sa beauté) pour la septième édition du festival Takalo Haingo, un véritable tremplin. « Ce sont les créateurs Maromaitso, plus connu sous le nom d’Ariry Andriamoratsiresy, et VeloAry qui m’ont vraiment aidé à découvrir cet univers et à me former. J’apprécie le côté récupération de VeloAry qui montre qu’on peut créer avec tout. Leur mode de pensée qui met en avant la culture malgache m’a beaucoup plu également. »

C’est bien dans cet esprit que Kala Jejo confectionne ses vêtements, combinaison entre la qualité des matières locales et les coupes modernes. Dans son travail, le style chic et glamour tient une grande place. « La coquetterie sans la vulgarité », explique-t-elle en écho au nom qu’elle a choisi pour sa marque : Kala Jejo, littéralement fille coquette. Elle peut aussi créer des modèles pour homme, toujours dans cette tonalité chic et cool. Ses créations se traduisent par des lignes audacieuses sans pour autant être vulgaires. « Je reste classe et je ne suis pas difficile dans le choix des tissus. J’exploite ce que je trouve sur le marché que ce soit le soga, le lamba landy, le coton, les imprimés mais je me démarque par l’utilisation des couleurs flashy que le public a pu découvrir à travers ‘Belle en couleur’. J’aime apporter un peu de peps dans mes créations. »

Le nom Kala Jejo reprend aussi cette image du tranokala, la toile d’araignée où se construisent petit à petit ses idées. Côté inspiration, la musique booste sa créativité. « Je me suis inspirée d’une musique africaine pour une collection que j’ai intitulé Ampela ou Femmes. Mais je peux aussi trouver des idées dans la nature ou quand je me promène dans la rue. Aussi simple que ça ! » Kala Jejo prépare déjà de nouvelles lignes de vêtements pour le festival Takalo Haingo qui se déroulera ce mois de novembre. Elle y mettra en avant le travail du soga et de la dentelle. Comme un avant-goût de son grand défilé prévu pour le mois de février prochain.

Contact
Kala Jejo : 034 28 913 02

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer