Huchoc Chan : Du nucléaire au charbon vert
13 avril 2015 - Archives Nature commentaires   //   1884 Views   //   N°: 63

Après avoir travaillé de nombreuses années sur des sites de construction de centrales nucléaires en Chine, Huchoc Chan est revenu dans la région SAVA avec des projets environnementaux.

 

« Je m’amuse dans l’environnement », affirme Huchoc Chan qui, aujourd’hui, ne quitte sa région natale qu’à l’occasion de missions d’inspection dans le domaine de la peinture anticorrosion. Celui qui surveillait, dans maints pays d’Afrique centrale, la finition peinture de plateformes pétrolières met au point un incinérateur de déchets capable d’alimenter, à partir de paddy ou feuilles de litchis, quatre à cinq foyers de cuisson. « Le système venturi entraîne un coût qui, s’il ne dépasse pas quelques centaines d’euros, reste inaccessible pour la plupart des malgaches. »

Huchoc Chan est aussi confronté au poids des traditions. « Difficile de changer les habitudes. Notre presse à ‘charbon vert’ issu de déchets végétaux a, ainsi, du mal à s’imposer. Au lieu de nous appuyer sur des associations, nous allons essayer de trouver des particuliers susceptibles de se consacrer entièrement à la fabrication de ces briquettes qui sont adaptées à des foyers en argile d’une grande efficacité. Des ONG oeuvrant dans l’environnement devraient financer la petite unité de production. Il faudra bien trouver des solutions à la déforestation galopante. »

Huchoc Chan ne se décourage pas et travaille actuellement à la fabrication d’une… glacière solaire. Puisse ce Géo Trouvetout apporter des réponses efficaces aux questions fondamentales touchant à la dégradation de l’environnement naturel malgache.

Texte et photo : #RichardBohan

Contact
Huchoc Chan : 03 43 79 85 80

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer