Festival des baleines : La bosse du tourisme
30 juin 2016 - Escales commentaires   //   2530 Views   //   N°: 78

D’une pierre trois coups. Le festival des baleines est à la fois environnemental, artistique et culturel. La manifestation, devenue un des événements annuels phare de la Grande Île, se tient du 2 au 10 juillet à Sainte-Marie. 

L’île Sainte-Marie, ou Nosy Boraha, avec ses décors de cartes postales, ses plages, ses chemins et sentiers escarpés qui parsèment son coeur vert, accueille la deuxième édition du Festival des baleines. « Les baleines à bosse, ou mégaptères, une des plus grandes espèces migratrices, viennent se reproduire chaque année dans le canal de Sainte-Marie entre la mi-juin et la mi-septembre. Pour les fans de cétacés, ce festival est l’occasion de fêter leurs ballets de galipettes dans les eaux chaudes et peu profondes de la région », confie Jacky Jayat, opérateur touristique et organisateur du festival. La sensibilisation aux enjeux de la protection de la biodiversité locale est le principal objectif de cette rencontre. 

« Le festival se présente comme un vecteur de communication sur la protection de la nature et le développement durable. Nous organisons des opérations d’informations sur le respect de l’environnement dans les écoles et auprès des Saint-Mariens. Certes c’est bien beau de voir les baleines mais il faut aussi savoir que les déchets qu’on jette ont des effets catastrophiques sur le système écologique de ces mammifères. » 

Organisé conjointement par Cetamada, une association de droit malgache pour la protection des mammifères marins et leur habitat, l’office du tourisme de Sainte-Marie et la population locale, cet événement tient compte de l’importance de l’écotourisme baleinier. « L’observation des cétacés dans leur milieu naturel est aujourd’hui devenue une activité touristique qui prend de plus en plus d’importance. On peut parler de nos jours d’un marché à part entière. », a souligné Rindra Rakotoarisoa, responsable au sein de l’office régional du tourisme à Sainte-Marie. Quatre à cinq mille touristes sont attendus durant le festival. Si la fête des baleines existait déjà depuis de nombreuses années sous la forme d’une petite kermesse populaire, aujourd’hui les organisateurs ont en fait un événement de grande envergure en permettant à la population locale de s’impliquer davantage dans l’organisation.

« C’est de là qu’est née l’association Les drôles de dames, un groupe de femmes qui ont incité tous les villages de Sainte-Marie à se mobiliser pour l’occasion. Après tout, c’est d’abord une aventure à dimension humaine et solidaire. » Comme l’année dernière, la programmation sera des plus éclectiques. Le village du festival sera installé à Ambodifototra, la capitale de l’île. Au programme : les incontournables sorties en mer pour aller à la rencontre des jubartes (autre nom des baleines à bosse), des compétitions sportives, des projections, des soirées dans les hôtels, des excursions touristiques, une foire-exposition, des concerts, un tournoi de pétanque, un carnaval et un défilé de chars. De quoi se marrer comme une baleine.

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer