Asmahane Boina : « Désenclaver la région »
30 juin 2016 - Comores Diaspora commentaires   //   1777 Views   //   N°: 78

Après Mahajanga, Dar Es Salam et Pemba, la compagnie comorienne privée AB Aviation (initiales de son fondateur Ayad Bourhane) inscrit une nouvelle desserte à son catalogue : Moroni-Antananarivo. Commentaires à chaud de sa responsable commerciale. 

Du nouveau dans la conquête de l’espace aérien de la Grande Ile. En juin dernier, à l’occasion du salon du tourisme ITM (International Tourism Fair Madagascar), AB Aviation annonçait en fanfare sa nouvelle ligne de desserte Antananarivo-Moroni. Cette jeune compagnie aérienne comorienne privée assure déjà depuis cinq ans des vols réguliers quotidiens entre les Iles des Comores (Grande Comores, Anjouan, Mohéli, Mayotte) et certaines destinations de la sous-région, comme Mahajanga, Dar Es Salam (Tanzanie) ou Pemba (Mozambique).

Le vol inaugural a eu lieu le 6 juin dernier à Moroni en présence du président-directeur général d’AB Aviation, Ayad Bourhane. Cette nouvelle ligne, opérationnelle à raison de deux vols par semaine les jeudis et vendredis, est assurée par un Boeing 737-200 flambant neuf de 120 places. 

« Nous voulons d’abord pallier les désagréments qui attendaient les passagers au départ de l’aéroport d’Ivato, en raison de certains dysfonctionnements de la compagnie nationale malgache. Souvent ces passagers voyaient leur vol annulé alors même que leur visa de séjour était épuisé ou qu’ils n’avaient plus de ressources pour subsister à Tananarive », explique Asmahane Boina, responsable commerciale de la compagnie AB Aviation. 

C’est cette même raison qui avait incité la compagnie comorienne à s’installer à Mahajanga l’année dernière, ville où se concentre une forte population malgache d’origine comorienne.

« La sécurité des nos voyageurs est notre priorité, tout comme le confort et la ponctualité. En cela, nous nous conformons aux normes internationales », fait valoir Asmahane Boina. Initialement prévue pour l’aviation d’affaires, les évacuations sanitaires, la cartographie, la surveillance des pêches ou la recherche en mer, la jeune compagnie comorienne commence à faire bonne figure avec ses deux Embraer 120 de 30 sièges chacun, renforcés aujourd’hui par le nouveau moyen courrier de 120 places. « Notre objectif est de participer activement au désenclavement de la région et de promouvoir le tourisme international à travers la panoplie de dessertes que nous proposons à partir de Moroni », commente la responsable commerciale.

A ce jour, AB Aviation a ouvert plus d’une centaine d’agences dans le monde, notamment au Kenya, en France, en Tanzanie, au Mozambique et à Madagascar. Un des points forts de la compagnie est sa politique de flexibilité au niveau des prix du billet et ses programmes de fidélisation de la clientèle. A titre d’exemple, le prix du billet Antananarivo-Moroni est fixé à 145 Euros. Qui dit mieux ?

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer