Et moi et moi et moi
2 avril 2015 - LifeStyle commentaires   //   1876 Views   //   N°: 63

Des politiques aux « people », en passant par vous et moi, l’égocentrisme ne connaît plus de limites. Alors que dans nos sociétés en panne de valeurs collectives, « selfies » et réseaux sociaux tendent un miroir parfois obsessionnel à tout un chacun. C’est grave, docteur ? 

Gad Bensalem : L’artiste et son double

« Et si Narcisse avait eu un pinceau ? Peut-être ne se serait-il pas laissé dépérir devant son reflet dans l’eau. Peut-être aurait-il reporté sa passion extravagante sur ses tableaux ? » C’e st en ces termes que Rakotomanga Prisca Tokiniaina, plus connu sous le nom de scène de Gad Bensalem, pose le problème du Moi et de l’Art, de l’artiste et de son double. Slameur, comédien, ex-président de l’association Madagaslam, il se sent « égocentré » au sens où il aime à donner le meilleur de lui-même à travers ses textes et ses spectacles. « Il faut être un peu narcissique pour faire de la scène. Je conçois cela comme un mal utile. Ce qui est important, c’est la notion de reflet, ce qu’on reflète dans ses oeuvres… qui on est et quelle image on a envie de véhiculer. Mais il faut éviter l’excès de soi. » Pour autant, Gad Bensalem n’est pas narcissique au point d’être son plus grand fan ou de bombarder sa page facebook de selfies. Il sait aussi avoir un oeil critique sur luimême, dans le but toujours de  se     dépasser. « L’un des outils de l’artiste est le Moi. Si l’artiste existe pour les autres, il ne peut aimer l’autre que lorsqu’il s’aime lui-même… » Voilà qui demande réflexion ! 

Lee Sue : T’as vu mon selfie ?

« ​Si être narcissique, c’est éprouver une certaine admiration pour soi, alors je le suis et fière de l’être ! » A 19 ans, Lee Sue – Valisoa Rakotoarisoa de son vrai nom – est sans doute l’un des modèles photo les plus en vue actuellement. Entrée dans le métier il y a tout juste deux ans, elle a déjà travaillé avec les meilleurs photographes locaux, comme Toni Rasoamiaramanana, en attendant – pourquoi pas ? – de se faire remarquer sur l’international. Comme toutes les jeunes femmes de sa génération, elle use (et abuse) des selfies, ces autoportraits numériques qu’elle prend depuis son smartphone et poste sur son compte facebook. Qui a dit que Facebook, Instagram et Twitter nous rendaient plus narcissiques que jamais ? Chanteurs, mannequins, hommes politiques… Tout le monde s’y met, même le pape François ! « Tout le monde est narcissique mais chacun à son degré, et j’admets que le mien est hors-norme », soupire Lee Sue. Etre belle pour son selfie, la nouvelle tyrannie ? 

Pages réalisées par #MoussafiriMourchidi 

A LIRE AUSSI
COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer