En ville avec Sandy Rajaofetra
27 juillet 2018 - Downtown commentaires   //   317 Views   //   N°: 102

Lui, c’est Sandy Rajaofetra, un boute-en-train très engagé dans la promotion des jeunes artistes. Via son label Sandix, il organise « Sketch’n’rap » et le spectacle humoristique « Sokaf’hehy » dont la troisième édition aura lieu en juillet. Quand il n’a pas le nez plongé dans le budget et la planification, il se fait des bons plans. Parfois seul, il ne recule devant rien !

Ton resto favori ?
Le Carré à Antsahavola. Dès qu’on arrive à l’entrée, on sent le cadre intimiste comme un cocon isolé de la ville. J’ai beaucoup apprécié comment ils dressent leur plat. J’ai tenté la côte de porc caramélisée. Rien qu’à voir le plat, cela m’a mis en appétit.

Ton plat préféré ?
Je suis un accro du bol renversé. J’adore le mélange de légumes, viande, crustacés, sauce, etc. Le côté tout-en-un me plaît bien.

Ta boisson fétiche ?
J’adore boire de la bière, bien glacée et avec modération, s’il vous plaît !

Tes plans pour une soirée de folie ?
Je ne sors pas trop la nuit mais si l’envie me vient, je passe à l’Is’art galerie à Ampasanimalo ou au Fili’in Antsakaviro en début de soirée. On y découvre des artistes contemporains de tous horizons.

Je file ensuite au Kudeta où l’ambiance ne m’a jamais déçu. J’adore ses soirées à thème tantôt discothèque tantôt jazz soul.

Tes hobbies ?
Ma première femme est Internet. Quand je ne fais pas le pitre sur facebook, je passe mon temps libre à regarder les actualités artistiques. Je m’informe sur les nouveaux équipements, les nouvelles tendances scénographiques, les événements à venir, etc.

Un lieu pour s’évader le week-end ?
Antsirabe. C’est une ville bien aménagée, calme, moins polluée que Tana. J’adore flâner dans ses rues et découvrir ses veilles pierres. Je suis allé jusqu’à Betafo pour rencontrer les paysans.

Tes meilleurs plans pour les vacances ?
Je suis allé à Nosy Be l’année dernière. J’ai adoré séjourner au Vanila Hotel avec son personnel très aimable et attentif. En plus de son eau turquoise et de son sable blanc, j’ai été fasciné par l’accueil chaleureux des habitants.

L’événement culturel qui t’a le plus marqué ?
Jazz à l’Université en 2015. Le premier événement culturel que j’ai organisé en tant que stagiaire. On était deux à gérer la partie planification, budget, communication, etc. Il y a eu beaucoup d’imprévus à surmonter mais cela a été un défi réussi !

Ton actualité ?
Après avoir eu ma licence en médiation et management culturels en 2016, j’ai décidé d’être au service des jeunes artistes malgaches qui méritent de se faire connaître. J’organise donc la troisième édition du spectacle humoristique Sokaf’hehy qui se tiendra le 13 juillet au Cercle germano-malgache. On prévoit de remettre sur le tapis le Festival du rire en 2019.

Propos recueillis par #PriscaRananjarison

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer