Dingos du Net
10 octobre 2019 - LifeStyle commentaires   //   63 Views   //   N°: 117

Ny Aina Andrianomenjanahary : « Trois heures par jour minimum »

Ny Aina Andrianomenjanahary, étudiante en Master 2 en Sciences du tourisme à l’Université d’Antananarivo, fait partie de la génération Y, celle qui vit courbée sur les écrans. Ainsi, ses études, son travail et ses loisirs se trouvent tous concentrés sur la Toile ! « En plus de me divertir, Internet m’a permis de trouver du travail comme rédactrice freelance et il m’aide beaucoup dans les recherches que je fais pour préparer mon mémoire. » Ny Aina passe en moyenne trois heures par jour sur la Toile en raison de son planning d’étudiante surchargée.

Toutefois, elle avoue qui si elle n’a rien à faire, elle y passe encore plus de temps. « En général, je vais sur Facebook, Twitter et Google pour faire des recherches pour mon mémoire, mais également pour suivre l’actualité et chercher de nouvelles opportunités professionnelles. » Même si elle tente de gérer au mieux le temps qu’elle passe en ligne, Ny Aina avoue qu’il lui arrive de se perdre pendant des heures sur la Toile et d’en oublier le temps qui passe. « Quand je travaille trop, des fois je m’accorde des petites pauses pour aller sur les réseaux sociaux. Malheureusement, les minutes se transforment vite en heures lorsque je fais défiler le fil d’actualité de Facebook alors qu’il n’y a pas grand-chose d’intéressants à voir, et je prends du retard sur mon travail (rires). » Si elle essaie toujours de tirer le meilleur parti d’Internet, Ny Aina déplore le fait qu’à Mada la plupart des internautes n’apprécient pas cet outil à sa juste valeur. « J’ai l’impression qu’à Mada les gens pensent qu’Internet se résume uniquement à Facebook alors que si on prend bien le temps d’explorer on se rend vite compte que c’est une véritable mine d’or. » Ca c’est clair et Net !

Nate : « Connecté 24/7 ! »

« Si on cherche bien, on trouve tout sur Internet. Comme je le dis, il faut cliquer sept fois pour trouver les bonnes réponses. » Juriste et travaillant dans une boîte de communication spécialisée dans l’événementiel, Nate, 19 ans, est un internaute addict. De nature curieuse, il est connecté en permanence pour trouver toutes sortes d’informations et surtout apprendre. « Pour moi, Internet, c’est une grande bibliothèque, une galaxie de connaissances. De plus, grâce au Net, il n’y a pas de discriminations sociales. Même si tu es un simple utilisateur, tu as accès à tout. » Côté professionnel, Nate fait des recherches tous les jours pour trouver les bonnes adresses, les meilleurs prestataires. Côté personnel, Internet lui permet de partager ses propres expériences, ses idéaux, ses coups de gueule. D’ailleurs, il a créé deux blogs : Breathin’ dans lequel il parle de ses expériences de vie pour que ses « followers » ne refassent pas les mêmes erreurs que lui,

 et Kenri, une plate-forme pour la sensibilisation aux droits de la communauté LGBTAQ+ (Lesbiennes, gays, bisexuels, transgenre, asexuels et en questionnement… on dirait qu’ils ont fait des petits !) « Je compte reprendre mes activités sur ces blogs puisque j’ai pris un peu de recul pour réfléchir à la meilleure façon de partager les infos et mes idées. » Comme tous les jeunes de son âge, Nate est très présent sur les réseaux sociaux notamment Facebook et Instagram. « Je suis les pages qui touchent les domaines artistiques et l’entrepreneuriat des jeunes. Pour me détendre après le boulot, je regarde beaucoup de vidéos marrantes et des films en streaming. Bien sûr, j’écoute énormément de musique aussi. Après une période de dépression, la musique m’a beaucoup aidé. » Une vie exaltante.

Pages réalisées par #MioraRandriamboavonjy et #AinaZoRaberanto

A LIRE AUSSI
COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer