Le millésime qu’on ne choisit pas Capricorne (22 décembre – 20 janvier)
4 décembre 2013 - Tononandro commentaires   //   1761 Views

n°48

Le millésime qu’on ne choisit pas Capricorne (22 décembre – 20 janvier) Certes, on n’a pas le choix du millésime, ni de son surgissement qui laisse quelques jours dans le flou. Ah ! ces chèques que l’on date encore de 2013 dans les premiers jours ! Mais avez-vous remarqué à quel point vous vivez ce début d’année à la fois dans la persistance du passé et dans la perspective de l’avenir ? Nouveau calendrier, nouvel agenda, tout est encore presque vierge et ne demande qu’à accueillir les petites bonnes résolutions et les grands projets destinés à courir sur plusieurs mois.

Ceux-ci vous conviennent mieux encore que les décisions limitées dans leurs conséquences. Le Capricorne aime ratisser large, à condition que les dents du râteau tracent des lignes parfaitement organisées. Vous n’êtes pas de celles et de ceux qui commencent quelque chose dans leur coin puis se reposent sur de fragiles lauriers. Il faut que le résultat plaise non seulement à l’oeil mais aussi à l’esprit, histoire de vous prouver que vous êtes capable, encore une fois, de construire du solide. Quel que soit le millésime, le chemin reste un moyen d’atteindre des objectifs et non un but en soi. Pour répondre aux aspirations les plus profondes de votre caractère astrologique, vous ne vous disperserez pas dans les fêtes qui se prolongent et qui entameraient votre belle énergie si vous y preniez part avec trop d’enthousiasme. Le regard fixé sur l’horizon, voilà l’attitude parfaite. Et, plus l’horizon recule, plus vous avancez.

Ravatobe

Illustration : Olivier Vignaud

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer