Jaovavy : Elle nous rend dingues !
7 mars 2018 - Cultures commentaires   //   795 Views   //   N°: 98

En septembre dernier, Jaovavy a affolé la toile avec le clip de son premier single au titre prédestiné : « Mampitapy an’lah » (Je te rends fou). Un morceau reggae dancehall qui annonce la couleur en mettant en avant le look « muy caliente » et les chorégraphies plus-un-poil-de-sec qui rythment l’univers de la « bad gyal » !

« Jaovavy est le surnom qui m’a été donnée par mes potes. Littéralement, ça veut dire nana dangereuse, qui a du répondant ! » Vous voilà prévenus ! Originaire de Moramanga, Jaovavy, de son vrai nom Rakotovao Zo Arimanana, n’était pas prédestinée à débouler comme ça dans le monde du reggae dancehall. Habituée des podiums, elle a d’abord évolué dans le mannequinat avant de se reconvertir dans la musique.

Mais les studios d’enregistrement, elle connaît depuis longtemps, et pour cause ! La chanteuse de 22 ans côtoie depuis des années des artistes comme Jiolambup’s, McCO ou Farao du groupe THT, des pointures de la musique urbaine et du sound system. A force de traîner avec eux, l’envie de faire de la musique s’est insinuée lentement mais sûrement en elle. « J’ai toujours été passionnée par la musique, mais je n’osais pas me lancer, rapport à mon inexpérience. A défaut de pouvoir faire mon truc, je passais mon temps dans les studios avec mes potes, à leur donner des idées pour améliorer leurs sons. Il s’est avéré qu’ils aimaient mes propositions. A ce moment-là, j’ai eu un déclic et je me suis dit : pourquoi ne pas lancer ma propre carrière au lieu de rester dans l’ombre de ces gros durs (rires)! »

L’an 2017 aura donc été pour elle l’occasion de dévoiler sa véritable personnalité de reine du dancehall. Et gare à ceux qui voudraient la détourner de cette voie ! « On m’a proposé de faire du tropical sous prétexte que ça boosterait ma carrière. Mais c’est hors de question, cela ne correspond absolument pas à ce que je suis », lance-t-elle indignée. Au revoir les cheveux longs et le look Barbie qui lui ont permis d’être élue Miss 22 Régions 2017 ! Bonjour, en revanche, le half-hawk, cette coupe qui consiste à se raser la moitié du crâne et qui signe plutôt les punks chics ! Tenues affriolantes à ras du popotin, la belle n’a pas non plus l’intention de cacher quoique ce soit de ses talents innés. Un changement radical qu’elle assume pleinement dans le clip « Mila Mihetsika » (Il faut bouger), qu’elle a écrit elle-même, produit par le studio Jiolambup’s à Ambohipo.

Son rêve ? Devenir l’icône du reggae dancehall made in Dago et pourquoi pas s’exporter ? Pour arriver à ses fins, des beats saccadés et des paroles sans équivoque qui n’ont pour objectif que de faire exploser la clim sur les dancefloors et affoler les glaçons au fond des mojitos ! En pleine ascension, la diva Jaovavy prépare déjà des « featurings » avec des artistes comme Joudas et Stan Jah. L’idée d’un album fait aussi son chemin dans sa tête. Une tueuse, on vous dit !

Contact
Jaovavy :
033 21 310 60 / 032 99 373 94

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer