Amalia, à la croisée des mondes
10 septembre 2015 - Cultures Livre du mois commentaires   //   1127 Views   //   N°: 68

Amalia, à la croisée des mondes
par Danièle Castaigne 

Amalia après avoir partagé sa vie entre l’Europe et d’autres contrées, réalise enfin l’un de ses rêves les plus chers, vivre au bord de l’océan Indien. Une existence émaillée de plusieurs drames personnels dont le suicide de son enfant, la conduit inexorablement à cheminer hors des voies ordinaires, toujours poussée à se dépasser. Animée d’un amour maternel éternel et d’une soif de connaissance de l’au-delà, Amalia parvient à communiquer avec son fils de façon la plus surprenante qui soit. Ce retour d’amour filial post mortem la propulse parfois dans un autre monde, qui la contraint à vivre un pied dans l’un et un pied dans l’autre. Assoiffée d’une quête de connaissance des grands mystères de l’humanité, elle n’a de cesse d’élargir et d’approfondir ses acquis et ce va-etvient continu entre le connu et l’intangible, entre le mystique et le rationnel contribue à forger la nouvelle Amalia. 

Ce n’est qu’en retournant sur les lieux de sa naissance à Madagascar, qu’elle trouve finalement là, celui de la paix et de la beauté si indispensable à son nouvel état d’être. C’est un portrait en partie autobiographique de l’auteur qui livre entre autres au lecteur un témoignage authentique de phénomènes surnaturels.

Danièle Castaigne est une zanatany, une fille de la terre malgache, car née dans cette île, retraitée elle réside dorénavant ici. C’est au bord du Canal du Mozambique, dans cette belle maison de bord de mer qu’elle peint et qu’elle écrit. Deux autres romans sont en cours d’édition : Les Tsaiky de Maroala et Les Orchidées rouges.

« Amalia, à la croisée des mondes », par Danièle Castaigne. Les Éditions du Net, 2015, 210 p.
À commander chez l’éditeur.​

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer