60 ans de zapping
8 avril 2015 - Vintage commentaires   //   1681 Views   //   N°: 63

La télécommande sans fil souffle cette année ses 60 bougies. Du modèle futuriste en forme de pistolet laser inventé par Eugene Polley aux téléviseurs actuels qui répondent au geste et à la voix, la zapette n’en finit pas de réaliser la parfaite osmose entre l’Homme, la télévision… et son fauteuil.

Imaginez un monde où il faudrait se lever chaque fois que l’on veut changer de chaîne en regardant la télé. Quelle horreur ! Eh bien ce monde a existé jusqu’en 1955. Année où la société américaine fabriquant de téléviseurs Zenith Electronics, lance la première télécommande sans fil (remote control).

L’histoire dit que l e patron de Zenith, un certain Eugene McDonald, détestait la publicité, convaincu qu’elle finirait par lasser les téléspectateurs. Aussi charge-t-il un de ses ingénieurs Eugen Polley d’imaginer un système qui permettrait de « zapper » sans bouger de son fauteuil.

C’est la Flash-Matic en forme de pistolet laser : il suffit de viser les coins du téléviseur avec un rayon lumineux pour changer de chaîne ou monter et baisser le son. Un an plus tard, Robert Adler, un autre ingénieur de chez Zenith, trouve mieux : la Space Command, une zapette plus légère et plus performante, fonctionnant aux ultrasons. Une technologie qui ne bougera pas jusqu’aux années 1980.

Pour leur invention, les deux hommes allaient recevoir de conserve en 1997 un Emmy Award, la plus haute distinction de l’Académie américaine des arts et des sciences télévisuelles, dans le domaine de la technologie. Eugen Polley l’avait acceptée de mauvais gré : pas la distinction, mais son partage. « Le père, devait-il déclarer dans une interview en 2002, c’est celui qui était là à la conception… »

Disparu en 2012, le père du zapping aimait aussi comparer l’importance de sa trouvaille à celle du… papier toilette. C’était dire, à ses yeux, la dimension de son utilité.

A LIRE AUSSI
COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer