Rolli Christian Andrianirina : Composez votre plaisir !
22 décembre 2023 // Gastronomie // 56 vues // Nc : 167

Situé à Ankadilalana Mahamasina, un bar à composé fait vibrer les papilles alors qu’il est ouvert depuis seulement un mois. Tenu par Rolli Christian Andrianirina, ce petit bijou attire déjà une foule de gourmands en quête de délices uniques. Les portes s’ouvrent à 6 h 30 jusqu’à environ 16 h 30, se démarquant par son ambiance conviviale qui invite à passer du bon temps tout en dégustant de bon plats.

Le bar à composé de Rolli propose une variété d’options alléchantes pour les amateurs de cuisine équilibrée. Le menu propose des salades de pâtes, des salades de chou-fleur, des flans, des salades de fruits, des catless, des nems ou encore des jus naturels. Le lieu peut ne pas être le plus grand, mais il respire la convivialité, la propreté et le respect de la cuisine. Les plats sont préparés avec soin. Pas de surplus de sel, ni d’huile en overdose, ni de sucre en folie. En plus, Rolli lui-même est aux commandes de la cuisine, une passion qu’il cultive depuis longtemps. « Je pense que la petite difficulté dans ce métier est de se lever à 4 h du matin. J’achète aujourd’hui ce que nous allons servir le lendemain ». En effet, l’originalité du bar à composé réside dans son thème captivant : « Composer votre composé ». Les prix, quant à eux, sont également un atout majeur qui séduit les clients. « À partir de 1500 ariary, les clients ont la liberté de choisir leur composé en fonction de leur budget ».

Pour ceux qui veulent s’offrir une symphonie gustative, la formule complète est à 10.000 ariary. « On y découvre 11 ou 13 menus dans un même plat, tels que des hors-d’œuvre, des haricots, de l’achard de mangue, une salade de betteraves, une salade de choux et de brocolis, une salade de roquette ou encore l’achard de légumes. Tout cela, réuni en une explosion de goûts sur votre assiette ».

Originellement, le terme « composé » à Madagascar est utilisé pour décrire une salade composée, c’est-à-dire une salade qui harmonise différents ingrédients comme des légumes ou des pâtes. La préparation du composé évolue selon les préférences personnelles et les tendances culinaires du moment, ce qui laisse à chacun la liberté d’exprimer sa créativité culinaire. Rolli, quant à lui, a trouvé son propre tempo en offrant pas moins de 13 menus pour que chaque client puisse composer sa propre symphonie gastronomique. 

Si on fait un petit flashback, Rolli avait autrefois un groupe sur facebook qu’il a appelé « Vatsy tohan’aina antoky ny fahasalamana », où il partageait avec les membres, des astuces et des recettes inspirantes.  « C’est dans ce groupe que l’idée de créer un restaurant dédié aux aliments sains a germé grâce aux suggestions enthousiastes des membres ». Alors qu’il gère déjà un salon de coiffure depuis une vingtaine d’années, il a remarqué que ses clients attendaient parfois leur tour avec une patience à toute épreuve.  C’est alors là qu’il a eu l’idée lumineuse d’ouvrir un bar à composé juste à côté de son salon. « L’objectif était clair : les clients peuvent déguster un repas équilibré tout en se faisant coiffer. Certains clients sont matinaux et n’ont pas eu l’occasion de prendre le petit-déjeuner. Eh bien, ils peuvent maintenant se régaler au bar à composé ».

Pour Rolli, l’importance accordée à la satisfaction des clients est une priorité. « J’avais un peu peur au début, mais j’ai toujours demandé des retours à nos clients. Jusqu’à présent, les réactions sont toujours positives. Certains ont suggéré un service de livraison, mais je doute que cela soit possible, car nous parlons d’aliments frais, pas d’objets ». Par contre, Rolli a su répondre à cette demande en permettant aux clients de passer leurs commandes et de les récupérer ultérieurement. « Notre objectif est de vraiment offrir des aliments sains et nutritifs aux gens, surtout à ceux qui jonglent avec des horaires chargés et ne peuvent pas cuisiner ». Il se soucie également de la santé et des suggestions de ses clients. « En général, notre menu ne propose pas de viande, mais il y a des clients qui souhaitent en ajouter à leur composition, et je suis ravi de les satisfaire de manière personnalisée ». Il ajoute aussi que le Mi-Sao au soja est une option spéciale pour ceux qui suivent un régime. « C’est un coup de pouce pour ceux qui veulent perdre du poids, et il est même devenu l’un des favoris de nos clients, en plus des flans et de la salade de betteraves». Rolli ne compte pas s’arrêter de si bon et compte varier son menu. Son bar à composé est un lieu apprécié par tous ceux qui cherchent un repas sain, savoureux, et adapté à leurs besoins spécifiques. Alors, qu’attendez-vous pour y aller ?

Propos recueillis par  Cédric Ramandiamanana
Rolli : +261 34 06 047 70

Laisser un commentaire
no comment
no comment - La deuxième édition du festival de tatouage Havatse 2024

Lire

23 juillet 2024

La deuxième édition du festival de tatouage Havatse 2024

La deuxième édition du festival de tatouage Havatse s’est déroulée les 13 et 14 juillet à La Teinturerie Ampasanimalo. Une deuxième édition organisée...

Edito
no comment - L’appel de la forêt

Lire le magazine

L’appel de la forêt

En octobre 2023, les Mikea ont participé au premier congrès sur la conservation des peuples autochtones des communautés locales d’Afrique à Namibie. C’est la première fois qu’un Mikea, en la personne de Tsivohara sort de Madagascar pour représenter sa communauté à une réunion internationale. Les Mikéa sont les derniers chasseurs-cueilleurs de Madagascar habitants dans le sud-ouest de l’Île. Depuis de nombreuses années, ce peuple est entouré de légendes non fondées et suscite la curiosité des chercheurs et des historiens. Et pourtant, c’est un peuple qui a hérité d’une culture et d’un mode de vie séculaire vouant à disparaître, si aucune initiative n’est lancée pour sauver leur forêt qui continue de brûler chaque année. Une forêt primaire pourtant nommée au rang de patrimoine mondial de l’UNESCO. Comme le précise le photographe Thierry Cron (p.44), l’objectif principal de son travail photographique est de faire découvrir ce peuple au plus grand nombre, de sensibiliser le public à la précarité de leur situation, de susciter une prise de conscience collective et d’encourager des actions concrètes en faveur de la préservation de leur environnement et de leur mode de vie. 

no comment - mag no media 02 - Mai - Juin 2024

Lire le magazine no media

No comment Tv

GRAND ANGLE - Mikea - Thierry Cron - Reportage photos – NC 174

En octobre 2023, les Mikea ont participé au premier congrès sur la conservation des peuples autochtones des communautés locales d’Afrique à Namibie. C’est la première fois qu’un Mikea, en la personne de Tsivohara sort de Madagascar pour représenter sa communauté à une réunion internationale. Les Mikéa sont les derniers chasseurs-cueilleurs de Madagascar habitants dans le sud-ouest de l’Île, victimes de la déforestation.

Focus

Fête de la musique et les 60 ans de l'IFM

Fête de la musique et les 60 ans de l'IFM Hors les Murs à la Zone Zital Ankorondrano, le samedi 22 juin.

no comment - Fête de la musique et les 60 ans de l'IFM

Voir