Mofo la sauce : Le sandwich du nord !
23 octobre 2023 // Gastronomie // 80 vues // Nc : 165

Si Paris a son incontournable « sandwich jambon beurre », ici à Mada, plus précisément à Diego Suarez, il y le fameux « mofo la sauce » ou pain la sauce. C’est le sandwich du nord, irrésistiblement bon et qui se vend comme une bouchée de pain !

Situé sous l’ancienne enseigne du cinéma Ritz, en plein centre-ville de Diego, le « mofo la sauce » de Michael est une véritable institution.
Dès 7 heures du matin, sa table est remplie de pains, de bols de d’achards, d’une glacière de jus naturels…
« A midi, il n’y aura plus rien », lance-t-il fièrement. En cinq heures, Michael vend près de 250 pains. C’est son quota par jour. La raison ? Le goût de son « mofo la sauce » est unique, car il le prépare avec amour, comme il le précise. 
Un pain bien garni de viande de zébu hachée ou du poisson avec des achards au choix : concombres, poivrons, tomates, carottes, papayes vertes, choux blancs ou violets, haricots verts… Le tout à 4000 Ar. « Mais notre ingrédient principal, reste le piment. C’est pour vous donner un peu d’excitation » dit-il avec le sourire. « Très tôt, le matin, nous préparons environ 7 kg de filets de poissons et 4 kg de viandes de zébu. Pour le pain, nous nous fournissons dans différentes boulangeries, parfois nous nous faisons livrer. »

C’est la mère de Michael qui a créé les premiers « mofo la sauce » à Diego en 1994. « Mon père n’était plus là. Elle devait trouver un moyen pour gagner de l’argent et nous envoyer à l’école. Comme elle aime cuisiner, elle a décidé de lancer cette activité. »
C’est donc le jeune homme de 37 ans qui reprend les affaires familiales. Même s’il y a des moments où le commerce n’est pas rentable, il ne baisse pas les bras. « C’est vrai qu’il y a des saisons où ça ne marche pas trop. Par exemple, à la rentrée des classes. Les gens sont occupés à l’achat des fournitures scolaires. Sinon, en période d’Asara, du mois de mai jusqu’à octobre, les ventes montent en flèche. Mais, peu importe les saisons, nous maintenons la qualité et la quantité de nos produits. » Il ne faut pas non plus oublier la concurrence. « Beaucoup de personnes essayent de nous copier et de vendre leur mofo la sauce à 2000 Ar. Mais sans me vanter, le nôtre reste le meilleur. »

Depuis plusieurs années, Michael s’est constitué une clientèle cosmopolite et fidèle : des touristes, des directeurs, des enfants… Et comme la bonne cuisine se partage, il n’hésite pas à faire de bonnes actions pour la communauté. « Chaque vendredi, nous partageons environ 20 pains gratuitement aux personnes qui n’ont pas à manger. C’est notre petite contribution pour la société. Il est important de faire des actions sociales. »

Propos recueillis par Aina Zo Raberanto

Laisser un commentaire
no comment
no comment - La deuxième édition du festival de tatouage Havatse 2024

Lire

23 juillet 2024

La deuxième édition du festival de tatouage Havatse 2024

La deuxième édition du festival de tatouage Havatse s’est déroulée les 13 et 14 juillet à La Teinturerie Ampasanimalo. Une deuxième édition organisée...

Edito
no comment - L’appel de la forêt

Lire le magazine

L’appel de la forêt

En octobre 2023, les Mikea ont participé au premier congrès sur la conservation des peuples autochtones des communautés locales d’Afrique à Namibie. C’est la première fois qu’un Mikea, en la personne de Tsivohara sort de Madagascar pour représenter sa communauté à une réunion internationale. Les Mikéa sont les derniers chasseurs-cueilleurs de Madagascar habitants dans le sud-ouest de l’Île. Depuis de nombreuses années, ce peuple est entouré de légendes non fondées et suscite la curiosité des chercheurs et des historiens. Et pourtant, c’est un peuple qui a hérité d’une culture et d’un mode de vie séculaire vouant à disparaître, si aucune initiative n’est lancée pour sauver leur forêt qui continue de brûler chaque année. Une forêt primaire pourtant nommée au rang de patrimoine mondial de l’UNESCO. Comme le précise le photographe Thierry Cron (p.44), l’objectif principal de son travail photographique est de faire découvrir ce peuple au plus grand nombre, de sensibiliser le public à la précarité de leur situation, de susciter une prise de conscience collective et d’encourager des actions concrètes en faveur de la préservation de leur environnement et de leur mode de vie. 

no comment - mag no media 02 - Mai - Juin 2024

Lire le magazine no media

No comment Tv

GRAND ANGLE - Mikea - Thierry Cron - Reportage photos – NC 174

En octobre 2023, les Mikea ont participé au premier congrès sur la conservation des peuples autochtones des communautés locales d’Afrique à Namibie. C’est la première fois qu’un Mikea, en la personne de Tsivohara sort de Madagascar pour représenter sa communauté à une réunion internationale. Les Mikéa sont les derniers chasseurs-cueilleurs de Madagascar habitants dans le sud-ouest de l’Île, victimes de la déforestation.

Focus

Fête de la musique et les 60 ans de l'IFM

Fête de la musique et les 60 ans de l'IFM Hors les Murs à la Zone Zital Ankorondrano, le samedi 22 juin.

no comment - Fête de la musique et les 60 ans de l'IFM

Voir