Frity Lovers : Aventure Frite-tastique !
24 mars 2024 // Gastronomie // 65 vues // Nc : 170

À Antanimena, en face de la poste Malagasy, se trouve Frity Lovers, lancé en décembre 2023 par Randrianasolo Nasandratra Fahendrena, alias Fafah, 22 ans. Ouvert de 9 h 30 à 21 h, cet établissement se démarque par sa spécialité : les frites, présentées avec le slogan « des frites autrement ».

Frity Lovers propose une variété impressionnante de 20 menus et 20 choix de frites, soigneusement concoctés pour satisfaire toutes les envies. Des options alléchantes telles que les frites simples, fromage fondu, saucisse, nuggets, Tex Mex, carnivore, gourmande, méditerranéenne, et bien d’autres sont à découvrir. Les prix, accessibles à tous, oscillent entre 3.000 Ar et 15.000 Ar en fonction des menus choisis. « Fondamental à notre approche, les frites ne se limitent plus à un simple accompagnement, mais se transforment en un plat savoureux et indépendant » partage Fafah.
Cependant, Frity Lovers ne se limite pas aux frites. Les gourmets peuvent également se régaler avec le célèbre pain frite, un plaisir coupable apprécié tant par les étudiants que par les adultes. Pour satisfaire toutes les préférences, l’établissement propose aussi des burgers, pizzas et paninis.

Fraîchement ouvert, Frity Lovers, géré en collaboration avec les parents de Fafah, connait actuellement une clientèle modeste, mais le gérant partage sa confiance dans l’expansion progressive de la visibilité de l’établissement. « Dans l’immédiat, Frity Lovers n’a même pas de page Facebook officielle, mais on se prépare pour l’inauguration en mars ». Dans cet esprit, le gérant sollicite activement des retours et des critiques constructives de ses clients pour une constante amélioration. Auparavant une pizzeria dirigée par la mère de Fafah, le changement vers la spécialisation des frites est né de l’expérimentation culinaire. Ayant suivi une formation de 3 ans en hôtellerie, Fafah a été inspiré après avoir essayé des frites avec différentes garnitures. « Trouver des fournisseurs de pommes de terre adaptées pour les frites est parfois délicat, tout comme l’approvisionnement en autres ingrédients et matières premières nécessaires » révèle-t-il.

Après une période de quatre mois de travaux, Frity Lovers continue sa transformation. Les travaux se poursuivent, mais une atmosphère accueillante vous attend en bas. « On travaille sur le cadre et l’ambiance, avec une terrasse en cours de réalisation à l’étage. » De plus, les 20 menus de frites sont encore en évolution, et certaines attendent d’être découvertes par les clients. « On s’adapte aux préférences des clients en améliorant les favoris et en retirant ceux moins appréciés. La carte évolue au rythme de leurs goûts ». L’amour des frites, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie !

Propos recueillis par  Cedric Ramandiamanana
Contact Fafah : +261 32 76 258 75

Laisser un commentaire
no comment
no comment - La deuxième édition du festival de tatouage Havatse 2024

Lire

23 juillet 2024

La deuxième édition du festival de tatouage Havatse 2024

La deuxième édition du festival de tatouage Havatse s’est déroulée les 13 et 14 juillet à La Teinturerie Ampasanimalo. Une deuxième édition organisée...

Edito
no comment - L’appel de la forêt

Lire le magazine

L’appel de la forêt

En octobre 2023, les Mikea ont participé au premier congrès sur la conservation des peuples autochtones des communautés locales d’Afrique à Namibie. C’est la première fois qu’un Mikea, en la personne de Tsivohara sort de Madagascar pour représenter sa communauté à une réunion internationale. Les Mikéa sont les derniers chasseurs-cueilleurs de Madagascar habitants dans le sud-ouest de l’Île. Depuis de nombreuses années, ce peuple est entouré de légendes non fondées et suscite la curiosité des chercheurs et des historiens. Et pourtant, c’est un peuple qui a hérité d’une culture et d’un mode de vie séculaire vouant à disparaître, si aucune initiative n’est lancée pour sauver leur forêt qui continue de brûler chaque année. Une forêt primaire pourtant nommée au rang de patrimoine mondial de l’UNESCO. Comme le précise le photographe Thierry Cron (p.44), l’objectif principal de son travail photographique est de faire découvrir ce peuple au plus grand nombre, de sensibiliser le public à la précarité de leur situation, de susciter une prise de conscience collective et d’encourager des actions concrètes en faveur de la préservation de leur environnement et de leur mode de vie. 

no comment - mag no media 02 - Mai - Juin 2024

Lire le magazine no media

No comment Tv

GRAND ANGLE - Mikea - Thierry Cron - Reportage photos – NC 174

En octobre 2023, les Mikea ont participé au premier congrès sur la conservation des peuples autochtones des communautés locales d’Afrique à Namibie. C’est la première fois qu’un Mikea, en la personne de Tsivohara sort de Madagascar pour représenter sa communauté à une réunion internationale. Les Mikéa sont les derniers chasseurs-cueilleurs de Madagascar habitants dans le sud-ouest de l’Île, victimes de la déforestation.

Focus

Fête de la musique et les 60 ans de l'IFM

Fête de la musique et les 60 ans de l'IFM Hors les Murs à la Zone Zital Ankorondrano, le samedi 22 juin.

no comment - Fête de la musique et les 60 ans de l'IFM

Voir