Randrianarison Tahina Olivier du Valahara Café
23 mai 2024 // Gastronomie // 86 vues // Nc : 161

Ouvert au mois d’avril à Antsirabe Andranomadio, le Valahara Café est un restaurant bar lounge qui propose une cuisine du monde, savoureuse et moderne. Des plats réalisés par le Chef Randrianarison Tahina Olivier.

Depuis 15 ans, le Chef Randrianarison Tahina se spécialise dans la restauration.

Il est passé par toutes les étapes de la cuisine, de commis à chef de brigade ainsi que chef pâtissier.
En 2015, il crée le service Art Fy Traiteur. « J’ai obtenu le brevet de Technicien Supérieur (BTS) en tourisme, hôtellerie et restauration à l’Institut Supérieur Privé Madagascar Développement Formation (ISPMDF) en 2008. Sinon, en 2021, j’ai obtenu mon certificat d’aptitude professionnelle en pâtisserie et travail du sucre chez Ando. Je me spécialise dans la cuisine du monde avec des spécialités Halala. La cuisine, c’est plus qu’un métier, c’est une passion. »

Aujourd’hui, il est à la tête de la cuisine au Valahara dont Vala signifie lieu et Hara signifie supérieur ou élégant. Dans la croyance malagasy, le Dieu résidait dans le Valahara.
C’est également, l’habitat naturel de chaque être où il reçoit et cultive son âme.  

Présentez-nous votre style de cuisine ?
Nous proposons une cuisine classique à la fois moderne et originale.

Quels sont vos produits de prédilection ?
Nous travaillons beaucoup les fruits de mer et la volaille.

Quels sont les ingrédients récurrents dans vos plats ?
Le yaourt nature et quelques ingrédients secrets du Chef.

Votre plat préféré ?
Sans hésitation, la carpe royale !

Votre boisson préférée ?
Le whisky, mais toujours avec modération.

A quelle fréquence modifiez-vous votre carte ?
Tous les 3 mois.

Quelles sont vos inspirations pour la création de vos plats ?
Je m’inspire surtout des produits de saison. Sinon, en pâtisserie, j’affectionne particulièrement le travail  de Cyril Lygnac.

Votre actualité ?
Nous organisons beaucoup d’événements autour de la musique donc pour la Fête de la musique, il y aura sûrement une soirée spéciale.

Propositions gourmandes par Tahina Olivier Randrianarison du Valahara Café

Verrine guacamole
Parmentier revisité
Big ocean
Rofiteroles express

Recettes du mois

Wrap’ Burger

50g de salade (anambe)
120g de poulet émincer
100g de fromage blanc
1 feuille de tortillas fait maison
Quelque tranches de tomates
100ml de sauce pour tacos.

Mode de préparation

Préparation : 15 mn, cuisson : 8 mn
Dans une poêle, faites revenir 120 g de poulet émincés et ajouter la moitié d’une sauce pour tacos.
Laisser cuire à feux doux pendant 5 mn. 
Réchauffer les tortillas à four moyen  pendant  2  à  3 mn. 
Déposer  les  feuilles  de  salade  (anambe) puis répartir le poulet émincé sur les tortillas.
Ajouter des tranches de tomates et de fromage et le reste de la sauce pour tacos.
Enfin,  pour la représentation, repliez-les en forme de coquille et enfournez 30 mn à  180°c.

Laisser un commentaire
no comment
no comment - La 5e édition de la résidence Regards  Croisés à Diego Suarez

Lire

15 juillet 2024

La 5e édition de la résidence Regards Croisés à Diego Suarez

La 5e édition de la résidence Regards Croisés à Diego Suarez s’est déroulée du 24 juin au 06 juillet organisée par l’Alliance Française d’Antsiranana...

Edito
no comment - L’appel de la forêt

Lire le magazine

L’appel de la forêt

En octobre 2023, les Mikea ont participé au premier congrès sur la conservation des peuples autochtones des communautés locales d’Afrique à Namibie. C’est la première fois qu’un Mikea, en la personne de Tsivohara sort de Madagascar pour représenter sa communauté à une réunion internationale. Les Mikéa sont les derniers chasseurs-cueilleurs de Madagascar habitants dans le sud-ouest de l’Île. Depuis de nombreuses années, ce peuple est entouré de légendes non fondées et suscite la curiosité des chercheurs et des historiens. Et pourtant, c’est un peuple qui a hérité d’une culture et d’un mode de vie séculaire vouant à disparaître, si aucune initiative n’est lancée pour sauver leur forêt qui continue de brûler chaque année. Une forêt primaire pourtant nommée au rang de patrimoine mondial de l’UNESCO. Comme le précise le photographe Thierry Cron (p.44), l’objectif principal de son travail photographique est de faire découvrir ce peuple au plus grand nombre, de sensibiliser le public à la précarité de leur situation, de susciter une prise de conscience collective et d’encourager des actions concrètes en faveur de la préservation de leur environnement et de leur mode de vie. 

no comment - mag no media 02 - Mai - Juin 2024

Lire le magazine no media

No comment Tv

GRAND ANGLE - Mikea - Thierry Cron - Reportage photos – NC 174

En octobre 2023, les Mikea ont participé au premier congrès sur la conservation des peuples autochtones des communautés locales d’Afrique à Namibie. C’est la première fois qu’un Mikea, en la personne de Tsivohara sort de Madagascar pour représenter sa communauté à une réunion internationale. Les Mikéa sont les derniers chasseurs-cueilleurs de Madagascar habitants dans le sud-ouest de l’Île, victimes de la déforestation.

Focus

Fête de la musique et les 60 ans de l'IFM

Fête de la musique et les 60 ans de l'IFM Hors les Murs à la Zone Zital Ankorondrano, le samedi 22 juin.

no comment - Fête de la musique et les 60 ans de l'IFM

Voir