Zongo Bilaky : Ni blanc ni noir
11 novembre 2021 - Couv by Cultures commentaires   //   86 Views   //   N°: 142

Il a commencé par la musique avec son groupe Maitso Nation (Nation Verte) en 2009 et se tourne depuis trois ans vers l’art plastique. Mais dans les deux disciplines, Zongo Bilaky suit la même ligne directrice : la protection de l’environnement. Un artiste engagé qui milite pour un monde plus vert et aspire à une société avec moins de discriminations. « J’ai choisi le nom Zongo (blanc) et Bilaky (noir) car je suis un être humain avant tout, doté d’un cœur et d’une âme. J’aimerais que les gens soient plus humains. »

En mars dernier, il a réalisé sa première exposition à l’Alliance française d’Antananarivo sur le thème « Humain, où vas-tu ? » avec trois autres artistes locaux. « Cette exposition avait pour objectif de sensibiliser les gens sur la pollution, les feux de brousse… C’était une combinaison de plusieurs médiums notamment la peinture, les vidéos et des installations. »

Mpamosaka ny ho avy (Mpamosavy)
(Acrylique, à l’huile, tissu, fil recyclé)
1 m x 50 cm

Dans son travail, Zongo Bilaky utilise différents matériaux dont la plupart sont recyclés : fils, tissus, CD, bouteilles… « Je les récupère ou je les achète à La Réunion Kely. Sinon, j’utilise de la peinture acrylique et à l’huile ainsi que du cuir qui m’est offert par un autre ami artiste, Jiary. Mon inspiration n’a pas de limites. Tout dépend de ce que je trouve. J’ai baptisé mon art, Art’Raoty du malgache ‘araraoty’ qui signifie ‘profiter’. C’est le moment de profiter et de se dépêcher d’apprécier les choses avant qu’il ne soit trop tard. »

Mpivoady (Mpivady)
(Acrylique, tissu, recyclage CD)
1 m x 65 cm

Reny Malala
(Cuir, acrylique, à l’huile, tissu recyclé)
1 m x 1 m

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer