En ville avec Faliana Andriamampianina
28 décembre 2023 // Downtown // 121 vues // Nc : 167

Medshared sur Tiktok, Parlons Santé avec Faliana sur Facebook. Faliana Andriamampianina est, depuis 2022, créateur de contenu sur des sujets… plus sains. Il est un étudiant en médecine au défi limpide d’éduquer les Malgaches aux questions de santé et maladies. À part son travail, Faliana est également un adepte de sorties entre amis. Il nous livre aujourd’hui ses bons plans à Tana.

Votre resto favori ?
Pour les plats malgaches, j’aime aller chez Sweety Pastry Mahamasina, d’autant que je me retrouve souvent à traîner de ce côté de la ville.
Les plats malgaches y sont succulents.
Et sinon, quand je veux manger chinois, je vais au Dragon Royal à Ambodivona pour prendre une bonne soupe.
Pour ce qui est du fast food, mon adresse favorite est le Chicky Burger, simplement parce que j’adore le poulet.

Votre plat préféré ?
Comme tout bon malgache, je suis adepte de « ravitoto sy henakisoa », (feuilles de manioc pillées et viande de porc) avec un peu d’achard.
J’aime les plats malgaches, mais celui-là est mon préféré, d’ailleurs, je n’en connais pas un qui n’aimerait pas cela.

Une boisson fétiche ?
Pas fétiche, mais mon préféré est le vin rouge. J’en bois occasionnellement, d’autant que c’est bon pour la santé : cela stabilise la tension artérielle, et c’est une potion bénéfique au cœur et aux vaisseaux sanguins. En plus, cela aide à éviter l’Alzheimer.

Où faire du shopping ?
Je suis assez jeune, et au besoin d’économiser, je pioche surtout des pièces dans les friperies de Mahamasina et Isotry. Je peux y trouver des polos remarquables à 15.000 Ariary environ, sans forcément aller dans les grandes boutiques.

Les bons plans sorties ?
Pour les sorties de jour, j’apprécie les sorties pique-nique avec mes amis, du côté de By-Pass. En soirée ou les nuits, je vais souvent me détendre à la Balançoire à Alarobia : la nourriture, l’ambiance y sont inégalables. C’est un bel endroit pour se prendre une bière avec les amis, et se créer des souvenirs.

Un passe-temps favori ?
Du sport, de la musculation, ou des randonnées : j’aime les activités physiques. Je lis également, durant les moments de repos : le développement personnel, le leadership sont mes sujets préférés. Avec ces activités, je travaille beaucoup pour garder une bonne santé physique, mais aussi mentale, en faisant travailler le corps et l’esprit.

Où passer ses vacances ?
Si c’est en famille, je pense que les grandes villes comme Mahajanga sont idéales. Mais ma meilleure destination a été à Manambato, à l’Est, où il y a l’île de Vavaony. Pour les voyages entre amis, c’est le lieu à visiter : il y a la mer, un fleuve où on peut nager, et des activités et jeux divers. J’espère également pouvoir, un jour, aller à Toliara, pour visiter Mangily.

Votre actualité ?
Je prévois de me mettre aux podcasts, mais cette fois, il y aura des invités : des professeurs, des professionnels de la santé viendront pour parler de sujets spécifiques. Les activités sur Tiktok et Facebook continuent.

Propos recueillis par Rova Andriantsileferintsoa

Laisser un commentaire
no comment
no comment - La deuxième édition du festival de tatouage Havatse 2024

Lire

23 juillet 2024

La deuxième édition du festival de tatouage Havatse 2024

La deuxième édition du festival de tatouage Havatse s’est déroulée les 13 et 14 juillet à La Teinturerie Ampasanimalo. Une deuxième édition organisée...

Edito
no comment - L’appel de la forêt

Lire le magazine

L’appel de la forêt

En octobre 2023, les Mikea ont participé au premier congrès sur la conservation des peuples autochtones des communautés locales d’Afrique à Namibie. C’est la première fois qu’un Mikea, en la personne de Tsivohara sort de Madagascar pour représenter sa communauté à une réunion internationale. Les Mikéa sont les derniers chasseurs-cueilleurs de Madagascar habitants dans le sud-ouest de l’Île. Depuis de nombreuses années, ce peuple est entouré de légendes non fondées et suscite la curiosité des chercheurs et des historiens. Et pourtant, c’est un peuple qui a hérité d’une culture et d’un mode de vie séculaire vouant à disparaître, si aucune initiative n’est lancée pour sauver leur forêt qui continue de brûler chaque année. Une forêt primaire pourtant nommée au rang de patrimoine mondial de l’UNESCO. Comme le précise le photographe Thierry Cron (p.44), l’objectif principal de son travail photographique est de faire découvrir ce peuple au plus grand nombre, de sensibiliser le public à la précarité de leur situation, de susciter une prise de conscience collective et d’encourager des actions concrètes en faveur de la préservation de leur environnement et de leur mode de vie. 

no comment - mag no media 02 - Mai - Juin 2024

Lire le magazine no media

No comment Tv

GRAND ANGLE - Mikea - Thierry Cron - Reportage photos – NC 174

En octobre 2023, les Mikea ont participé au premier congrès sur la conservation des peuples autochtones des communautés locales d’Afrique à Namibie. C’est la première fois qu’un Mikea, en la personne de Tsivohara sort de Madagascar pour représenter sa communauté à une réunion internationale. Les Mikéa sont les derniers chasseurs-cueilleurs de Madagascar habitants dans le sud-ouest de l’Île, victimes de la déforestation.

Focus

Fête de la musique et les 60 ans de l'IFM

Fête de la musique et les 60 ans de l'IFM Hors les Murs à la Zone Zital Ankorondrano, le samedi 22 juin.

no comment - Fête de la musique et les 60 ans de l'IFM

Voir