En ville avec Andhy Loïs Muffragi
30 juin 2023 // Downtown // 98 vues // Nc : 161

Le centre-ville d’Antananarivo regorge d’endroits intéressants où l’on peut prendre un repas copieux, s’amuser et se divertir. Passionné d’histoire, de gastronomie et de moto, Andhy, l’assistant-manager de l’hôtel Carlton nous livre ses bons plans.

Tes restos favoris ?
J’ai un faible pour le barbecue coréen à Behoririka et My little India à Antaninarenina. Ce sont des restaurants qui mettent en avant leurs cultures et mon Dieu que c’est bon ! Ils proposent également des plats malagasy et ça fait chaud au cœur.

Ton plat favori ?
Rien ne vaut le bon vary amin’ny anana (riz aux brèdes) accompagné du kitoza bien fumé et bien gras.

Et côté boisson, ce serait quoi ?
Un bon verre de martini comme James Bond ! Mais avec modération, bien sûr !

Tes habitudes pour débuter une soirée ?
Pour commencer une soirée, je me rends à Dune Coffee Shop à Antsakaviro. J’adore la simplicité de leurs concepts et je pense que c’est la clé de leurs succès. C’est un établissement qui a une vraie identité culinaire. Ensuite, je prends quelques verres à l’Irish Pub à Ambatonakanga. C’est un endroit pour toutes les catégories d’âge et on y retrouve un melting-pot intéressant. Ils ont une énorme variété de bières et la cuisine est bonne.

Pour finir, j’aime me rendre au Red, juste à côté. C’est le must des night-clubs, car il y a beaucoup de thèmes et l’ambiance est toujours folle en fin de semaine !

Tes endroits pour t’évader ?
J’adore aller faire du karting et aller à la pêche. Si je n’ai pas assez de temps, je sillonne tout simplement la ville avec ma moto.

Des plans vacances à nous conseiller ?
Sur ce coup, je propose de partir loin de Tana. Toamasina est assez proche et c’est une destination intéressante. Sinon, je conseille vivement d’aller à Diégo Suarez. Pour moi, ces endroits sont des pépites de Madagascar.

Ton actualité ?
Je travaille actuellement avec des chefs gastronomiques sur un projet de protection du patrimoine culinaire malagasy.

Propos recueillis par Girard Ravelomanantsoa

Laisser un commentaire
no comment
no comment - La deuxième édition du festival de tatouage Havatse 2024

Lire

23 juillet 2024

La deuxième édition du festival de tatouage Havatse 2024

La deuxième édition du festival de tatouage Havatse s’est déroulée les 13 et 14 juillet à La Teinturerie Ampasanimalo. Une deuxième édition organisée...

Edito
no comment - L’appel de la forêt

Lire le magazine

L’appel de la forêt

En octobre 2023, les Mikea ont participé au premier congrès sur la conservation des peuples autochtones des communautés locales d’Afrique à Namibie. C’est la première fois qu’un Mikea, en la personne de Tsivohara sort de Madagascar pour représenter sa communauté à une réunion internationale. Les Mikéa sont les derniers chasseurs-cueilleurs de Madagascar habitants dans le sud-ouest de l’Île. Depuis de nombreuses années, ce peuple est entouré de légendes non fondées et suscite la curiosité des chercheurs et des historiens. Et pourtant, c’est un peuple qui a hérité d’une culture et d’un mode de vie séculaire vouant à disparaître, si aucune initiative n’est lancée pour sauver leur forêt qui continue de brûler chaque année. Une forêt primaire pourtant nommée au rang de patrimoine mondial de l’UNESCO. Comme le précise le photographe Thierry Cron (p.44), l’objectif principal de son travail photographique est de faire découvrir ce peuple au plus grand nombre, de sensibiliser le public à la précarité de leur situation, de susciter une prise de conscience collective et d’encourager des actions concrètes en faveur de la préservation de leur environnement et de leur mode de vie. 

no comment - mag no media 02 - Mai - Juin 2024

Lire le magazine no media

No comment Tv

GRAND ANGLE - Mikea - Thierry Cron - Reportage photos – NC 174

En octobre 2023, les Mikea ont participé au premier congrès sur la conservation des peuples autochtones des communautés locales d’Afrique à Namibie. C’est la première fois qu’un Mikea, en la personne de Tsivohara sort de Madagascar pour représenter sa communauté à une réunion internationale. Les Mikéa sont les derniers chasseurs-cueilleurs de Madagascar habitants dans le sud-ouest de l’Île, victimes de la déforestation.

Focus

Fête de la musique et les 60 ans de l'IFM

Fête de la musique et les 60 ans de l'IFM Hors les Murs à la Zone Zital Ankorondrano, le samedi 22 juin.

no comment - Fête de la musique et les 60 ans de l'IFM

Voir