Tiako hitoetra : Dolce Vita tananarivienne
12 mai 2022 - Cultures commentaires   //   144 Views   //   N°: 148

Sorti en dvd le 7 avril dernier, Tiako hitoetra est une histoire d’amour qui reflète à merveille les trépidations d’une certaine jeunesse tananarivienne. Amours, disputes et fêtes arrosées, tout y est !

Tiako hitoetra (1h25, 2022), produit par Craft Film Madagascar et réalisé par Mamy Ranto, s’ouvre avec une scène de conflit qui oppose trois jeunes : Andhy, Karen et Luc. Ce dernier est en colère car il surprend sa copine Karen en train de flirter avec Andhy dans un restaurant. Luc accuse Andhy de lui avoir piqué sa meuf. Andhy reproche à Karen de lui avoir caché qu’elle était déjà en couple avec Luc. À l’issue de cette dispute, la rupture est consommée entre les trois, non sans laisser une profonde rancœur, surtout chez Luc. Le jeune cinéaste Mamy Ranto, qui est aussi le scénariste, excelle dans la narration de ces scènes conflictuelles.

Après avoir rompu avec Karen, Andhy tombe amoureux de Kezia, une étudiante en première année de gestion, comme lui.

Toute histoire d’amour comporte une force antagoniste qui peut séparer le couple, ici elle est incarnée par Luc qui s’avère être le grand frère de Kezia et par Roger, leur père, brillamment campé par Rakotofiringa Roland dit Ratrema. L’attention se cristallise désormais sur une question : Andhy et Kezia vont-ils parvenir à préserver leur amour malgré cette opposition ?

Malgré d’indéniables qualités, le scénario comporte quelques incohérences : vers la fin du film, un événement tombe comme un cheveu sur la soupe, car aucun élément antérieur n’explique qu’il survienne ! Tiako hitoetra bénéficie cependant d’une réalisation simple et efficace. La bande originale composée de chansons anglophones suggère la vie occidentalisée des jeunes Tananariviens. Une jeunesse dont le côté hédoniste est illustré dans le film par le goût des fêtes arrosées avec prise de drogue sous forme de pilules. Le film est déjà en vente sur le marché.

Aina Randrianatoandro

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer