Mializo Razanakoto (Haikintana Astronomy): « Des exoplanètes baptisées Rapeto et Trimobe »
13 avril 2021 - Associations commentaires   //   210 Views   //   N°: 135

Dans un pays où seulement 30 % des Malgaches choisissent les filières scientifiques après le lycée et où plus de la moitié sont des hommes, haikintana a pour mission de vulgariser l’astronomie auprès du plus grand nombre. Petit tour d’horizon avec la fondatrice de l’association.

Haikintana astronomy en quelques mots ?
L’idée est née lorsqu’une équipe de jeunes passionnés se rencontrent pour la première fois à l’occasion d’une animation de planétarium mobile à Antananarivo début 2015, avec la création d’une page Facebook à la fin de cette même année. Depuis 2018, Haikintana est reconnu officiellement en tant qu’association. À travers nos activités, nous souhaitons encourager les jeunes et surtout les femmes à s’intéresser davantage aux disciplines scientifiques, essentielles au développement du pays. Nous apportons aussi des explications aux croyances et superstitions concernant les phénomènes célestes.

L’astronomie est-elle une science accessible ?
Elle suscite la curiosité de toutes les classes d’âges, mais surtout des enfants. Mais par manque de sensibilisation auprès des écoles publiques, cette science intéresse plus les enfants issus des institutions privées, françaises ou anglaises. Quant aux femmes, Madagascar compte deux astronomes professionnelles travaillant à l’étranger. En 2020, l’astrophysicienne Zara Randriamanakoto basée en Afrique du Sud a reçu le Prix Jeunes Talents Afrique Subsharienne L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science, pour ses recherches sur les amas stellaires présents au sein de galaxies où l’activité de formation des étoiles est particulièrement intense. grâce à la filière astronomie à l’université d’Antananarivo, de plus en plus de filles étudient dans ce domaine et renforcent les rangs des astro-physiciens.

Quelles sont vos activités pour promouvoir l’astronomie ?
Nous partageons régulièrement des contenus scientifiques et nous organisons des concours. Nous avons également créé un groupe HK Unit qui est une plateforme d’échange entre les passionnés sur Facebook avec plus de 650 membres actuellement. Sur le terrain, nous organisons des séances d’observations à Astro Ankadiefajoro durant les périodes propices ainsi que des conférences-débats destinés au public à Habaka Tsimbazaza. Haikintana intervient aussi dans les écoles privées et publiques pour parler d’astronomie à travers des ateliers pratiques.

L’astronomie pour sensibiliser à la protection de l’environnement ?
Depuis 2017, Haikintana participe à la Journée mondiale des astéroïdes (International Asteroid Day). Le programme de la journée s’organise autour de la sensibilisation de la population sur les impacts néfastes des tombées d’astéroïdes sur le territoire. Mais nous utilions aussi l’enseignement de l’astronomie pour sensibiliser la population à la fragilité de notre planète et à la protection de l’environnement.
En mars 2019, Haikintana a participé à la grande marche pour les forêts, à l’occasion du Earth Hour et a planté des arbres durant la célébration des trente ans de l’image Pale Blue Dot (en 1990, la sonde Voyager 1 transmettait l’image lointaine de la Terre comme un « point bleu pâle » dans le système solaire – NDLR)

Le projet nameexoworlds ?
C’est un projet de l’Union internationale astronomique (UIA) dans le cadre de la célébration de son centenaire en 2019 sur le thème Under One Sky (Sous un même ciel). Nameexoworlds permet à chaque pays de donner un nom à une exoplanète et son étoile. Ces noms doivent être issus d’un concours national où le public propose des noms et voter ensuite pour ceux qui lui plaisent le plus. Le concours a été ouvert à tous les pays membres de l’UIA dont Madagascar depuis 2019. L’objectif est de célébrer l’unité et la fraternité en tant que « citoyens du cosmos », sans barrière culturelle et géographique. Par la suite, les noms Rapeto et Trimobe ont été retenus et se trouvent désormais dans le glossaire des exoplanètes.

Le futur ?
Pour les prochaines années, Haikintana travaille sur la pérennisation de ses activités à Madagascar et projette de se développer dans les régions. Nous collaborons également avec des associations à l’étranger pour l’appui de nos projets et la construction prochaine d’un observatoire.

Propos recueillis par #AinaZoRaberanto

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer