Kromatik Itaosy : Les couleurs du son
11 juin 2023 // Musique // 157 vues // Nc : 161

Produire de la bonne musique, c’est aussi le fait d’avoir de bons instruments. Depuis sa création, le magasin Kromatik basé à Itaosy est devenu une référence incontournable en termes de guitares, sonorisations et biens d’autres matériels. Vous voulez parler de musique avec des pros ? C’est l’endroit où il faut aller et faire la rencontre de Maminiaina Éric Michel dit Zazà, luthier de profession.

Kromatik, la passion de la musique ?
Nous l’avons lancé en 2018. Nous avons commencé par la vente de toute sorte d’instruments de musique. Petit à petit, nous nous sommes élargis vers la réparation, l’entretien et les conseils pratiques qui sont toujours utiles. C’était un choix facile au vu de ma longue carrière dans le domaine. Nous avons choisi de nous consacrer principalement aux guitares, car nous avons constaté que la majorité des gens en jouent. Malheureusement, peu de magasins proposent d’autres services au-delà de la vente. De plus, mon cousin avec qui je suis co-fondateur de Kromatik est un passionné de cet instrument. Il est aussi fin connaisseur dans le domaine du son.

Que des instruments authentiques ?
Sans être exhaustifs, nous proposons une large variété de guitares : basses, solos, acoustiques, électroacoustiques. Il y a aussi des amplificateurs, des effets à guitares ainsi que des cordes. En termes de sono, nous proposons des tables de mixage, claviers, synthétiseurs, des actifs... Pour les studios, il y a des micros spécialisés, des cartes sons. En ce qui concerne les batteries, il y a des batteries acoustiques, électroniques ainsi que leurs accessoires. Ce qui nous distingue par rapport aux autres magasins, c’est que nous promouvons exclusivement les instruments authentiques. Nous avons horreur des contrefaçons. Il est triste de voir des individus acheter des guitares pour plusieurs millions d’ariary pour n’être utilisables que pendant 3 mois. De plus, nous prenons grandement soin de nos clients. Par exemple, après l’achat de cordes de guitares ou d’une guitare, l’entretien, le réglage et le polissage sont gratuits. Nous offrons également d’autres cordes. Venir chez Kromatik, ce n’est pas obligatoirement pour acheter. Nous conseillons nos clients par rapport aux matériels qui leur conviendraient : comparaison de prix, choisir la marque idéale...

Collaborez-vous avec plusieurs artistes en ce moment ?
Oui, plusieurs artistes viennent régulièrement dans le magasin et il y en a de toutes les générations. Il y a entre autres Raboussa, Mirado, Fy Rasolofoniaina, Mily Clément, Jaojoby ou encore Théo Rakotovao. Mais parfois, les gens viennent juste pour parler de musique et nous débattons longuement sur le sujet. De plus, les instruments au sein de la boutique peuvent gratuitement être essayés pour les intéressés. Les gens veulent entendre comment sonne notre batterie ? Ils peuvent s’y adonner à cœur joie. Ils veulent tester le son de nos guitares ? Tout le plaisir est pour nous ! Combien de magasins de musique laisseraient les gens faire ça ? Dans la majorité des cas, ils ne vous laisseraient même pas toucher les instruments plus de 3 minutes. Pour nous, l’objectif principal est de partager notre passion et non pas de vendre à tous les coups.

Quand il s’agit de musique, vous êtes toujours de la partie ?
En effet, et nous essayons d’être présent autant que possible dans les évènements culturels. Par exemple, durant l’année 2019, nous avions approché les organisateurs du célèbre festival MadaJazzcar, car nous avions voulu animer quelques festivités dans notre quartier d’Itaosy. C’était une réussite ! Il y a pléthores de talents dans le coin et il est dommage que l’ambiance ne reste qu’en centre-ville. C’est pareil lors des célébrations de la fête de la musique. Nous prêtons nos instruments pour l’occasion afin de faire promouvoir les talents que le grand public ne connait pas forcément à travers des animations et opens Mic. Du moment que ça parle de musique, Kromatik est toujours prêt à collaborer !

Les projets ?
Pour Kromatik, la prochaine étape consistera à créer ses propres instruments, notamment les guitares. Mère nature nous a bénis en nous offrant des bois de qualités dans certaines régions de Madagascar. Plutôt que d’importer et pour lutter contre les contrefaçons, nous voulons promouvoir le « Vita Malagasy ». Il n’y aura pas que les guitares, il y aura également des sub actifs et d’autres matériels.

Propos recueillis par Girard Ravelomanantsoa

Laisser un commentaire
no comment
no comment - La deuxième édition du festival de tatouage Havatse 2024

Lire

23 juillet 2024

La deuxième édition du festival de tatouage Havatse 2024

La deuxième édition du festival de tatouage Havatse s’est déroulée les 13 et 14 juillet à La Teinturerie Ampasanimalo. Une deuxième édition organisée...

Edito
no comment - L’appel de la forêt

Lire le magazine

L’appel de la forêt

En octobre 2023, les Mikea ont participé au premier congrès sur la conservation des peuples autochtones des communautés locales d’Afrique à Namibie. C’est la première fois qu’un Mikea, en la personne de Tsivohara sort de Madagascar pour représenter sa communauté à une réunion internationale. Les Mikéa sont les derniers chasseurs-cueilleurs de Madagascar habitants dans le sud-ouest de l’Île. Depuis de nombreuses années, ce peuple est entouré de légendes non fondées et suscite la curiosité des chercheurs et des historiens. Et pourtant, c’est un peuple qui a hérité d’une culture et d’un mode de vie séculaire vouant à disparaître, si aucune initiative n’est lancée pour sauver leur forêt qui continue de brûler chaque année. Une forêt primaire pourtant nommée au rang de patrimoine mondial de l’UNESCO. Comme le précise le photographe Thierry Cron (p.44), l’objectif principal de son travail photographique est de faire découvrir ce peuple au plus grand nombre, de sensibiliser le public à la précarité de leur situation, de susciter une prise de conscience collective et d’encourager des actions concrètes en faveur de la préservation de leur environnement et de leur mode de vie. 

no comment - mag no media 02 - Mai - Juin 2024

Lire le magazine no media

No comment Tv

GRAND ANGLE - Mikea - Thierry Cron - Reportage photos – NC 174

En octobre 2023, les Mikea ont participé au premier congrès sur la conservation des peuples autochtones des communautés locales d’Afrique à Namibie. C’est la première fois qu’un Mikea, en la personne de Tsivohara sort de Madagascar pour représenter sa communauté à une réunion internationale. Les Mikéa sont les derniers chasseurs-cueilleurs de Madagascar habitants dans le sud-ouest de l’Île, victimes de la déforestation.

Focus

Fête de la musique et les 60 ans de l'IFM

Fête de la musique et les 60 ans de l'IFM Hors les Murs à la Zone Zital Ankorondrano, le samedi 22 juin.

no comment - Fête de la musique et les 60 ans de l'IFM

Voir