Glam'Up Gifi : Vive, resplendissante et Glam’
27 mai 2024 // Beauté & Bien être // 256 vues // Nc : 172

Pousser le côté osé, se mettre des paillettes et de la couleur, en toute discrétion : Nasseha a essayé les produits Glam’Up. Pas difficile : des matériels simples et portables, pratiques et disponibles uniquement dans les magasins Gifi Andraharo et Analakely. Il ne lui faut qu’une heure et quelques, pour se faire le maquillage du jour, et ce, sans mouvement capricieux. Tout est à portée de main !

Un bon teint, un bon choix ! Nasseha choisit son fond de teint un peu marron, après avoir appliqué une base lissante. Aidée par sa maquilleuse, notre modèle se laisse placer le produit sur les joues, le nez, le front et le menton. Nasseha unifie le tout avec son blender, puis en met au niveau des paupières, pour unifier la couleur. En deux en trois mouvements, Nasseha a son teint unifié, et tous les creux noirs dissipés. Pour les yeux, des paillettes et de la couleur révèlent parfaitement une allure à la fois douce et audacieuse. La maquilleuse applique à la paupière de notre modèle un fard marron, et un autre plus sombre aux coins externes de l’œil. Facile et rapide, le fard donne au regard de Nasseha un effet charbonneux, qu’elle va rehausser avec un fard pailleté rose. Le petit outil Glam’Up est des plus pratiques pour retrouver la couleur recherchée : un peu sur la paupière, et le reste est étalé sur toute la surface, sans toucher les coins externes. Produit sec, un coup de pinceau suffit à enlever les bouts quidébordent. Pour tracer l’eye-liner, rien de plus facile : un petit crayon à deux bouts, l’un pour définir, plus facilement,le bout aux “yeux de chat”, et l’autre, conventionnel, pour relier le tout.

Un highlighter au coin interne de l’œil et notre modèle a de quoi amener la brillance et la lumière à son
egard. Pour, enfin, donner un allure “Bad ass” au look, un tracé de crayon bleu foncé au bas del’œil fait un contraste parfait avec le reste. On finit le tout avec un bon mascara volume extrême, et un petit coup de brosse aux sourcils, bien pratique et facile à rattraper pour les petits bouts qui débordent.Pour compléter le tout, de la poudre matifiante Glam’Up, et un peu de blush rose aux joues pour ressortir les pommettes, puis au nez et au menton. Pour les lèvres, un petit contour au crayon marron, puis le meilleur allié pourréussir son maquillage nude : un gloss volumizer Glam’Up qui va apporter du volume aux lèvres en laissant un effet brillant. Nasseha obtient alors son maquillage, ses belles paillettes, et son effet naturel, et ce, en un rien de temps. Vive et resplendissante, Nasseha est prête à faire face à sa journée pour rester Glam où qu’elle soit !

Propos recueillis par  Rova Andriantsileferintsoa

Laisser un commentaire
no comment
no comment - La deuxième édition du festival de tatouage Havatse 2024

Lire

23 juillet 2024

La deuxième édition du festival de tatouage Havatse 2024

La deuxième édition du festival de tatouage Havatse s’est déroulée les 13 et 14 juillet à La Teinturerie Ampasanimalo. Une deuxième édition organisée...

Edito
no comment - L’appel de la forêt

Lire le magazine

L’appel de la forêt

En octobre 2023, les Mikea ont participé au premier congrès sur la conservation des peuples autochtones des communautés locales d’Afrique à Namibie. C’est la première fois qu’un Mikea, en la personne de Tsivohara sort de Madagascar pour représenter sa communauté à une réunion internationale. Les Mikéa sont les derniers chasseurs-cueilleurs de Madagascar habitants dans le sud-ouest de l’Île. Depuis de nombreuses années, ce peuple est entouré de légendes non fondées et suscite la curiosité des chercheurs et des historiens. Et pourtant, c’est un peuple qui a hérité d’une culture et d’un mode de vie séculaire vouant à disparaître, si aucune initiative n’est lancée pour sauver leur forêt qui continue de brûler chaque année. Une forêt primaire pourtant nommée au rang de patrimoine mondial de l’UNESCO. Comme le précise le photographe Thierry Cron (p.44), l’objectif principal de son travail photographique est de faire découvrir ce peuple au plus grand nombre, de sensibiliser le public à la précarité de leur situation, de susciter une prise de conscience collective et d’encourager des actions concrètes en faveur de la préservation de leur environnement et de leur mode de vie. 

no comment - mag no media 02 - Mai - Juin 2024

Lire le magazine no media

No comment Tv

GRAND ANGLE - Mikea - Thierry Cron - Reportage photos – NC 174

En octobre 2023, les Mikea ont participé au premier congrès sur la conservation des peuples autochtones des communautés locales d’Afrique à Namibie. C’est la première fois qu’un Mikea, en la personne de Tsivohara sort de Madagascar pour représenter sa communauté à une réunion internationale. Les Mikéa sont les derniers chasseurs-cueilleurs de Madagascar habitants dans le sud-ouest de l’Île, victimes de la déforestation.

Focus

Fête de la musique et les 60 ans de l'IFM

Fête de la musique et les 60 ans de l'IFM Hors les Murs à la Zone Zital Ankorondrano, le samedi 22 juin.

no comment - Fête de la musique et les 60 ans de l'IFM

Voir