En ville avec Herimanitra R.
23 mars 2023 // Downtown // 95 vues // Nc : 158

Coordinateur général du CRAAM, (Centre de Ressources des Arts Actuels de Madagascar) situé à l’Université d’Ankatso, Herimanitra R. est ce qu’on appelle l’homme de l’ombre. Très actif dans le milieu artistique à Madagascar, il travaille surtout derrière la scène. Mais il aime également sortir et nous donne ses bons plans dans la Capitale et ailleurs.

Votre resto favori ?
Je ne suis pas très « resto. » Je préfère préparer un bon barbecue chez moi, beaucoup de viandes et de bières avec modération, bien sur ! Sinon, le Badass à Andranobevava, Je n’y vais pas très souvent mais j’aime bien le cadre, leurs boissons et  leurs grosses brochettes trafony (bosse de zébu).
En plus, c’est tout près de chez moi !

Votre plat favori ?
Tous les plats à base de fromage et de fruits de mer.

Votre boisson fétiche ?
Une bière Blonde bien fraîche ou une bouteille de vin, blanc ou gris ! Mais avec modération, bien sûr !  

Les endroits pour faire du shopping ?
Le shopping, ce n’est pas trop mon truc, je ne me soucie pas trop de ça. J’achète en ligne quand il y un article qui m’intéresse.  Dès fois, je fouine dans le marché de Mahamasina ou Andravoahangy. Il y a un peu de tout.

Vos hobbies ?
Assister aux événements culturels et artistiques, c'est à la fois mon métier et ma passion. A part ça, faire un tour à moto avec ma meuf.

Les endroits pour faire du shopping ?
Le shopping, ce n’est pas trop mon truc, je ne me soucie pas trop de ça. J’achète en ligne quand il y un article qui m’intéresse.  Dès fois, je fouine dans le marché de Mahamasina ou Andravoahangy. Il y a un peu de tout.

Les meilleurs plans pour débuter ou terminer la soirée ?
Je passe souvent à La Teinturerie à Ampasanimalo au Comptoir des artistes surtout pendant les concerts du vendredi. Boire un bon coup avec mes « co-bières » et lâcher prise !

Un endroit pour s'évader ?
Antsirabe ! La ville où je me sens particulièrement épanoui, des bars avec de la bonne musique, des concerts et des jam sessions, le week-end. Et marcher dans ses rues le soir…

Les bons plans pour les vacances ?
Ambila Lemaitso mais en dehors des périodes de vacances. J'aime le calme quand il n'y a pas beaucoup de vacanciers pour s'éloigner de la ville et de la foule. La mer, les Pangalanes, le petit village et les habitants, très sympa !  

L’événement culturel qui vous a marqué ?
Le Sakifo Festival à La Réunion. Le plus grand festival de musique de l'océan Indien. J'y étais deux fois. Et puis, le Fianar Reggae Festival à Fianarantsoa qui va d'ailleurs reprendre au mois d'Avril. Il faut suivre le mouvement.

Votre actualité ?
A part les activités du CRAAM, je travaille aussi avec une fabrique artistique à Mayotte. Des résidences sont en cours, des tournées de préparent dans l’océan Indien, en Europe et à Madagascar.

Propos recueillis par Aina Zo Raberanto

Laisser un commentaire
no comment
no comment - La deuxième édition du festival de tatouage Havatse 2024

Lire

23 juillet 2024

La deuxième édition du festival de tatouage Havatse 2024

La deuxième édition du festival de tatouage Havatse s’est déroulée les 13 et 14 juillet à La Teinturerie Ampasanimalo. Une deuxième édition organisée...

Edito
no comment - L’appel de la forêt

Lire le magazine

L’appel de la forêt

En octobre 2023, les Mikea ont participé au premier congrès sur la conservation des peuples autochtones des communautés locales d’Afrique à Namibie. C’est la première fois qu’un Mikea, en la personne de Tsivohara sort de Madagascar pour représenter sa communauté à une réunion internationale. Les Mikéa sont les derniers chasseurs-cueilleurs de Madagascar habitants dans le sud-ouest de l’Île. Depuis de nombreuses années, ce peuple est entouré de légendes non fondées et suscite la curiosité des chercheurs et des historiens. Et pourtant, c’est un peuple qui a hérité d’une culture et d’un mode de vie séculaire vouant à disparaître, si aucune initiative n’est lancée pour sauver leur forêt qui continue de brûler chaque année. Une forêt primaire pourtant nommée au rang de patrimoine mondial de l’UNESCO. Comme le précise le photographe Thierry Cron (p.44), l’objectif principal de son travail photographique est de faire découvrir ce peuple au plus grand nombre, de sensibiliser le public à la précarité de leur situation, de susciter une prise de conscience collective et d’encourager des actions concrètes en faveur de la préservation de leur environnement et de leur mode de vie. 

no comment - mag no media 02 - Mai - Juin 2024

Lire le magazine no media

No comment Tv

GRAND ANGLE - Mikea - Thierry Cron - Reportage photos – NC 174

En octobre 2023, les Mikea ont participé au premier congrès sur la conservation des peuples autochtones des communautés locales d’Afrique à Namibie. C’est la première fois qu’un Mikea, en la personne de Tsivohara sort de Madagascar pour représenter sa communauté à une réunion internationale. Les Mikéa sont les derniers chasseurs-cueilleurs de Madagascar habitants dans le sud-ouest de l’Île, victimes de la déforestation.

Focus

Fête de la musique et les 60 ans de l'IFM

Fête de la musique et les 60 ans de l'IFM Hors les Murs à la Zone Zital Ankorondrano, le samedi 22 juin.

no comment - Fête de la musique et les 60 ans de l'IFM

Voir