/> no comment® - Societe - ANDAO Company : Recycler pour l’avenir
ANDAO Company : Recycler pour l’avenir
7 avril 2024 // Que sont-ils devenus ? // 111 vues // Nc : 171

Sous l’éclairage de leur apparition dans le numéro 131 du No Comment magazine, ANDAO Company a concrétisé sa vision ambitieuse. Originairement axée sur la création des déchets en objets durables, l’entreprise est aujourd’hui une réalité. ANDAO Company se consacre à la collecte et au recyclage des déchets de ses partenaires, tout en les transformant en ressources durables en faveur du développement durable. À la tête de cette entreprise : Zina Raminosona.

Parlez-nous de l’évolution de votre projet depuis 2020 ?
En 2020, le projet a pris ses premiers pas, puis en 2022, un atelier a vu jour à Mandrosoa Ivato, avec quelques personnes travaillant spécifiquement sur la collecte et la préparation des matières premières. En 2023, nous avons remporté plusieurs concours tels que « 3,2,1 Pitch » par Fihariana et « Play Your Airport » avec Ravinala Airports. De plus, nous avons intégré Miary Digital, une subvention d’État via le PIC3. Nous sommes financés par MITSIRY, un programme co-créé et cofinancé par l'Agence des États-Unis pour le Développement International (USAID) et le fonds d'investissement à impact MIARAKAP, avec la contribution de plusieurs entreprises partenaires. En termes de traitement des déchets, nous avons traité un peu plus de 7 tonnes. Notre objectif pour 2024 vise une vingtaine de tonnes traitées, soit environ une tonne et demie par mois.

Bien que cela reste une petite quantité par rapport à la masse totale de déchets plastiques, c’est une initiative qui démontre que le traitement de déchets à Madagascar peut être une activité viable à part entière. En termes d’effectif, notre équipe compte 10 ouvriers et un chef d’atelier, soutenus par une équipe administrative de 4 personnes. Nous avons démarré avec un atelier de 65 m², et aujourd’hui, nous disposons de 120 m², incluant les espaces de stockage et de lavage.

Comment faites-vous pour collecter les déchets ?
Tout d'abord, nous avons la chance d'avoir des partenaires de collecte qui nous fournissent leurs déchets en plastique contre une traçabilité et une revalorisation : les déchets de cinq compagnies aériennes internationales avec un projet mis en place avec Ravinala Airports, SOGEA, NextA, et bien d'autres. Nous recevons également des dons d'entreprises telles que Sobek, Techmarine, voire même de particuliers. Ensuite, nous sollicitons les associations locales, les fokontany et les chiffonniers (personne qui ramasse les matériaux, plastiques, verre, cartons, etc et les objets usagés afin de les revendre) pour collecter les déchets en plastique contre une rémunération au kilogramme, ce qui nous permet de créer des activités génératrices de revenu. Ce projet est crucial pour nous et sera notre principal axe de développement cette année. Puis, les déchets collectés sont stockés avant d’être transformés. De surcroît, notre activité se concentre sur le recyclage du PET, du PEHD, du PP et du PS. Chaque type de plastique est traité différemment dans notre processus.

Qu’en est-il de vos activités ?
ANDAO Company donne une seconde vie aux déchets plastiques en les transformant en tables-bancs éco-responsables. Cette initiative répond spécifiquement aux défis d’infrastructures auxquels font face les écoles publiques à Madagascar. Une évolution majeure s’observe également au niveau du produit. De l’incertitude initiale sur la manière de procéder, nous sommes aujourd’hui fiers de livrer nos premiers tables-bancs à l’EPP Ivato Tana, en partenariat avec Ravinala Airports. De plus, nos premiers mobiliers de bureau ont été livrés via notre entreprise affiliée, Kaki Agency, une agence de communication. Notre objectif est ainsi d’industrialiser cette activité, pour la rendre accessible à un public large. À part cela, ANDAO Company diversifie ses activités avec les « ANDAO BOXING DAYS » ou « Actions coup de poing », des interventions ciblées lors d’évènements pour promouvoir l’engagement citoyen en faveur de l’environnement. Des bacs de collecte sont mis à disposition lors de ces évènements pour rassembler les déchets des participants, élargissant ainsi la sensibilisation au tri et à la collecte des déchets plastiques dans diverses zones. Pour finir, l’entreprise organise des journées portes ouvertes pour accueillir des écoles, des associations et entités désireuses de découvrir les nouvelles pratiques de gestion des déchets et les processus de transformation de l’atelier. Ces évènements offrent une opportunité d’interaction avec les professionnels de l’atelier, permettant aux visiteurs d’apprendre comment contribuer positivement à l’environnement. En créant ces occasions, ANDAO Company favorise la sensibilisation et l’éducation, en établissant des liens étroits avec ses visiteurs.

Propos recueillis par Cedric Ramandiamanana
Facebook : ANDAO Company
Contact Zina : +261 38 05 126 87

Laisser un commentaire
no comment
no comment - Première édition du Canitrail organisé par Dogs and Co

Lire

3 juillet 2024

Première édition du Canitrail organisé par Dogs and Co

La première édition du Canitrail organisé par Dogs and Co s’est déroulée le dimanche 30 juin à Betsizaraina Ambohimangakely. Une compétition qui perme...

Edito
no comment - L’appel de la forêt

Lire le magazine

L’appel de la forêt

En octobre 2023, les Mikea ont participé au premier congrès sur la conservation des peuples autochtones des communautés locales d’Afrique à Namibie. C’est la première fois qu’un Mikea, en la personne de Tsivohara sort de Madagascar pour représenter sa communauté à une réunion internationale. Les Mikéa sont les derniers chasseurs-cueilleurs de Madagascar habitants dans le sud-ouest de l’Île. Depuis de nombreuses années, ce peuple est entouré de légendes non fondées et suscite la curiosité des chercheurs et des historiens. Et pourtant, c’est un peuple qui a hérité d’une culture et d’un mode de vie séculaire vouant à disparaître, si aucune initiative n’est lancée pour sauver leur forêt qui continue de brûler chaque année. Une forêt primaire pourtant nommée au rang de patrimoine mondial de l’UNESCO. Comme le précise le photographe Thierry Cron (p.44), l’objectif principal de son travail photographique est de faire découvrir ce peuple au plus grand nombre, de sensibiliser le public à la précarité de leur situation, de susciter une prise de conscience collective et d’encourager des actions concrètes en faveur de la préservation de leur environnement et de leur mode de vie. 

no comment - mag no media 02 - Mai - Juin 2024

Lire le magazine no media

No comment Tv

Making of Shooting mode - Tanossi, Haya Madagascar, Via Milano - Juillet 2024 – NC 174

Modèles: Mitia, Santien, Mampionona, Ando, Alex
Photographe: Parany
Equipe de tournage: Vonjy
Prises de vue : Le Point d’Exclamation Lounge Bar – Hôtel de l’Avenue
Réalisation: no comment® studio
Collaborations: Tanossi – Via Milano – Haya Madagascar
#shooting #mode #shootingmode #vêtement #chaussure #marque #NC174 #magazine #mada #évènement #culture #nocomment #madagascar #média

Focus

Fête de la musique et les 60 ans de l'IFM

Fête de la musique et les 60 ans de l'IFM Hors les Murs à la Zone Zital Ankorondrano, le samedi 22 juin.

no comment - Fête de la musique et les 60 ans de l'IFM

Voir