Alefa Dago : Remporte le Prix du Public des RFC XV
18 janvier 2021 - Cultures commentaires   //   284 Views   //   N°: 132

Alefa Dago, le documentaire du trio, Brandalac, Bourgogne et Raharijim, a remporté haut la main le Prix du Public de la 15 e édition des Rencontres du Film Court. Critique.

Prix du public – RFC XY :
1 ère place : Alefa Dago de Arthur Bourgogne, Antoine Brandalac et Jo Raharijim
2 e place : Varecia Rubra de José Rakotobe
3 e place : Sauver Agnalambahy de Herménégilde Razafitsihadinoina
4 e place : ConfidentiElles de Koloina Andriamanantsoa

Réalisé en 2019, le court métrage, Alefa Dago, raconte en un peu plus de 22 minutes le vécu des supporters malgaches tout au long du parcours de l’équipe nationale malgache, les Barea, du début de la compétition jusqu’à la fin de leur parcours avant le quart de finale contre la Tunisie. Jamais le pays n’avait atteint ce stade dans une compétition de haut niveau.

Le documentaire s’ouvre sur un paysage rural typique des hauts-plateaux. Les belles images se succèdent pour finalement arriver à Fianarantsoa. On nous présente un très modeste père de famille qui évoque sa passion pour les Barea et le football. Celui-ci se rend ensuite à un culte catholique afin de prier pour Nicolas Dupuis et ses joueurs. 

Ses premières minutes semblent anodines, mais elles ont beaucoup de sens. Le film fait en réalité la présentation de la société malgache où le christianisme occupe encore une place déterminante. Le public obtient là un aperçu de ce qui composera le reste du documentaire.

Alefa Dago est une vitrine de la société malgache. Probablement la touche Brandalac. Le cinéaste est intéressé par les questions sociétales. Le film compte en effet des intervenants issus de divers horizons. Toutes les classes sociales y sont représentées, des moins nantis aux plus favorisés. Tous se satisfont du parcours des Barea, mais parlent davantage des bienfaits de cela sur le peuple. Le court métrage fait en effet découvrir des Malgaches passionnés de leur pays, animés par un optimisme retrouvé.

Le documentaire n’élude pas les problèmes du pays – la pauvreté entre autres. Une phrase suffit à rappeler cela. Une remarque sur la cherté des goodies officiels. Insister sur ce point aurait pu diminuer la vague d’espoir évoquée dans l’œuvre. Une des images marquantes du court métrage, ce plan serré sur le visage du président de la République. Dans l’avion pour l’Égypte, on contemple un dirigeant avec un regard plein d’émotions et de fierté. Cela aura fait sentir de l’empathie pour un homme politique souvent décrié.

Les résultats sont issus du vote du public en salle lors de la projection des films en compétition nationale, du vote du public à l’issue des projections dans 5 alliances françaises (AF Antsirabe, AF Mahajanga, AF Ambositra, AF Sambava et AF Tamatave) et du vote par sms. La proclamation des résultats a eu lieu le samedi 12 décembre à la Teinturerie Ampasanimalo.

Synopsis  :
2019 a été une année particulière pour Madagascar. Son équipe nationale participait pour la première fois de son histoire à la Coupe d’Afrique des nations de football. On s’attendait à ce que celle-ci fasse seulement de la figuration. Les Barea créent toutefois la surprise et la sensation tout au long de leur parcours. Un parcours improbable qui met tout un pays en effervescence. Vive émotion, une nation unie derrière son équipe nationale, fierté malgache ravivée, une vision plus optimiste du futur.

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer