DrinX Loungebar : Chill, snack et bowling
25 mars 2024 // Sortir // 95 vues // Nc : 170

Pause et bowling. Les souvenirs ne s’épuisent pas chez DrinX, comme les quilles et les moments chill. Envie de sortir entre amis, en famille, ou en amoureux ? C’est dans un cadre moderne aux néons, posé à l’étage du Maztoo Foud Court de l’Akoor Digue, que Georges Kawas et Tecia Simotee accueillent sa grande variété de clientèle, et ce, depuis janvier dernier, avec le Strike Club. Des petits aux plus grands, le DrinX Loungebar ne fait de distinction ni par sa carte ni par ses activités.

Le concept du DrinX Loungebar ?
Aller au Drinx, c’est voir de la modernité, et surtout la sécurité que procure le lieu. Par-dessus tout, DrinX et Strike Club sont un coin d’amusement, où l’on peut s’amuser, se créer des souvenirs, et avoir envie d’y revenir une deuxième fois. On a conçu ce projet pour toutes les catégories de personnes : des plus âgés aux enfants, et aux jeunes. Nous n’avons pas ciblé de clientèle en particulier, mais vraiment, tout le monde. Les horaires d’ouverture se concentrent sur le moment où nous, les jeunes, nous nous ennuyons : le vendredi après-midi, au moment où l’on a besoin d’un emplacement pour les jeux, mais aussi les dimanches après-midi, où il n’y a pas beaucoup de choses à faire à Tana. Nous ouvrons jusqu’à 21 heures le dimanche, et le samedi, jusqu’à une heure du matin. L’idée est que les gens viennent pour se défouler.

Quels conseils pour un bon moment chill ?
Pour ceux qui viennent nombreux, entre amis ou en famille, nous avons des canapés et deux tables de billard américain à disposition. La table est également là pour ceux qui, en attendant leur tour au bowling, aimeraient déjà en profiter. Et bien sûr, nous avons le bowling, avec le Strike Club. Une bonne partie de bowling, c’est surtout de la bonne compagnie, et peut-être aussi quelques techniques : bien choisir le poids de la boule, qui peut aller de six à 14 kilos, et bien faire rouler la boule. C’est un jeu qu’on peut faire dès l’âge de six ans, d’autant qu’il y a une piste spéciale enfants. Pour la carte, le DrinX Loungebar a une variété de propositions pour tout le monde : des mignardises, des boissons, pour toutes les catégories de personnes, des boissons alcoolisées, non alcoolisés, et mocktails pour ceux qui ne consomment pas d’alcool. Notre best-seller en snack reste le Chuncky Salsa : une assiette de tortillas avec une sauce tomate garnie fait maison, de l’olive noire, du poivron, un peu de tomate, de l’aubergine, et une sauce barbecue revisitée à la libanaise. Egalement notre Pita au zaatar : du pain avec du thym libanais avec du fromage qu’on râpe et fait frire. Pour les boissons, notre meilleure commande est sûrement la Piña Colada.

Aller au DrinX Lougebar, ce serait quelle sensation ?
Nous essayons de suivre la tendance pour les événements, mais entre-temps, le DrinX Loungebar accueille également les événements et Team Building. Dans ce sens, aujourd’hui, c’est comme si on a fait un mariage entre DrinX et Strike Club : nous sommes reliés pour tout ce qui est planification, emplacement, et activités. Pour DrinX, et pour la petite histoire, l’idée d’ouvrir un lounge bar est sortie d’une soirée de dernière minute, et même le nom s’est créé dans les embouteillages de Madagascar, alors qu’on cherchait un nom avec un X : le logo est né avant tout cela. Devant tout cela, nous avons un message pour les jeunes qui ont une idée, mais qui n’osent pas : il y a énormément d’opportunités à Madagascar. Nous avons ouvert Oxygen, à Antanimena, en pleine période de Covid, et aujourd’hui, nous sommes arrivés à ce stade. De même pour DrinX : nous l’avons ouvert en janvier, alors que tout le monde rentrait des vacances, mais cela a marché. Il faut juste tenter, ne pas avoir peur, et croire en soi-même. C’est comme cela que nous gérons tous les deux le DrinX : en combinant nos compétences.

Propos recueillis par Rova Andriantsileferintsoa
Georges Kawas : +261 38 15 682 07 / +261 34 23 22 222

Laisser un commentaire
no comment
no comment - La 5e édition de la résidence Regards  Croisés à Diego Suarez

Lire

15 juillet 2024

La 5e édition de la résidence Regards Croisés à Diego Suarez

La 5e édition de la résidence Regards Croisés à Diego Suarez s’est déroulée du 24 juin au 06 juillet organisée par l’Alliance Française d’Antsiranana...

Edito
no comment - L’appel de la forêt

Lire le magazine

L’appel de la forêt

En octobre 2023, les Mikea ont participé au premier congrès sur la conservation des peuples autochtones des communautés locales d’Afrique à Namibie. C’est la première fois qu’un Mikea, en la personne de Tsivohara sort de Madagascar pour représenter sa communauté à une réunion internationale. Les Mikéa sont les derniers chasseurs-cueilleurs de Madagascar habitants dans le sud-ouest de l’Île. Depuis de nombreuses années, ce peuple est entouré de légendes non fondées et suscite la curiosité des chercheurs et des historiens. Et pourtant, c’est un peuple qui a hérité d’une culture et d’un mode de vie séculaire vouant à disparaître, si aucune initiative n’est lancée pour sauver leur forêt qui continue de brûler chaque année. Une forêt primaire pourtant nommée au rang de patrimoine mondial de l’UNESCO. Comme le précise le photographe Thierry Cron (p.44), l’objectif principal de son travail photographique est de faire découvrir ce peuple au plus grand nombre, de sensibiliser le public à la précarité de leur situation, de susciter une prise de conscience collective et d’encourager des actions concrètes en faveur de la préservation de leur environnement et de leur mode de vie. 

no comment - mag no media 02 - Mai - Juin 2024

Lire le magazine no media

No comment Tv

GRAND ANGLE - Mikea - Thierry Cron - Reportage photos – NC 174

En octobre 2023, les Mikea ont participé au premier congrès sur la conservation des peuples autochtones des communautés locales d’Afrique à Namibie. C’est la première fois qu’un Mikea, en la personne de Tsivohara sort de Madagascar pour représenter sa communauté à une réunion internationale. Les Mikéa sont les derniers chasseurs-cueilleurs de Madagascar habitants dans le sud-ouest de l’Île, victimes de la déforestation.

Focus

Fête de la musique et les 60 ans de l'IFM

Fête de la musique et les 60 ans de l'IFM Hors les Murs à la Zone Zital Ankorondrano, le samedi 22 juin.

no comment - Fête de la musique et les 60 ans de l'IFM

Voir