D&S Family : De la fourchette à la camera !
24 janvier 2024 // Influenceur du mois // 83 vues // Nc : 168

Dans le monde de la gastronomie malgache, une famille pas comme les autres se démarque. Dina et Sarah, accompagnés de leurs deux enfants, ne se contentent pas de manger. Ils dévorent la scène culinaire de la capitale et au-delà, partageant leurs découvertes sur la page Facebook officielle : D&S Family.

Si vous cherchez une boussole gastronomique avant de vous aventurer dans un nouveau lieu, D&S Family est votre guide incontournable. Leur influence ne se limite pas seulement à partager leurs avis et leurs critiques. En effet, D&S Family a un réel impact sur les restaurants qu’ils visitent. Que vous soyez à Antananarivo, Fianarantsoa, Morondava, Majunga ou Sainte-Marie, ces aventuriers culinaires ont arpenté près de 140 restaurants. Mais comment peuvent-ils émettre un avis aussi éclairé sur la cuisine de chaque restaurant ? Eh bien, Dina et Sarah ont une véritable expérience culinaire, car ils sont armés de formations en cuisine et pâtisserie. Donc, avant de commencer le tournage de leurs aventures culinaires, ils effectuent une pré-descente sur le terrain. « Avant de plonger dans un resto italien, par exemple, nous faisons des recherches approfondies sur les ingrédients, les préparons chez nous, pour comprendre comment un plat italien authentique est servi dans un restaurant » rapporte Sarah. En vérité, les critiques de D&S Family peuvent changer la donne. « Auparavant, deux critiques honnêtes mais authentiques, ont eu un impact sur un restaurant réputé à Tana. Cela a fini par conduire au renvoi du chef cuisinier en poste ».

Désormais sélectif, D&S Family ne vous présente que des adresses sûres. « Si la cuisine ne brille pas lors de notre repérage, le tournage est simplement écarté » déclare Dina. Il arrive aussi que D&S Family reçoive des échantillons de plats des restaurants, mais après dégustation, s’ils ne sont pas convaincus par la qualité, ils refusent le contrat. « Nos retours sont honnêtes, et nous n’hésitons pas à offrir des suggestions constructives ». Non seulement leur mission consiste à critiquer, mais aussi à contribuer à une amélioration constante. Mais ce n’est pas tout, D&S Family collabore étroitement avec les chefs cuisiniers, en agissant en tant que consultant culinaire. « Notre objectif est de révéler la véritable valeur des établissements et de présenter leurs propositions uniques à nos abonnés ».

Pour rappel, Dina et Sarah, avant de se marier, passaient six ans à explorer les restaurants d’Antananarivo à la recherche de délices culinaires. Leurs recommandations sur les réseaux sociaux ont suscité ensuite un engouement de leurs proches, les incitant à créer des vidéos culinaires en 2020. Deux publications plus tard, l’impact positif les a encouragés à professionnaliser leur approche. Désormais, D&S Family incarne une référence inéluctable des saveurs malgaches. D’après eux, la scène gastronomique à Madagascar évolue favorablement. Ils soulignent que de nombreux restaurants font des efforts remarquables, ce qu’ils qualifient de positif, mais ils pointent du doigt le phénomène du copier-coller qui peut être un frein potentiel au développement. « Chaque lieu à sa propre identité, qu’il soit dans le domaine gastronomique, bistronomique, ou ancré dans une culture particulière ».

Jusqu’à maintenant, D&S Family n’a pas encore réalisé de vidéos sur la street food de Madagascar, mais envisage de plonger dans cet univers dans un avenir proche. Pour cette année, la famille gourmande compte élargir leur champ d’action vers le grand Sud de Madagascar. Ils souhaitent s’intéresser à l’aspect touristique et à la cuisine locale. « Bien manger ne se mesure pas à la renommée d’un restaurant. Cette année, on veut dévoiler la bonne cuisine locale, accessible, simple, mais toujours satisfaisante ». Un projet audacieux qui fusionne le tourisme et la délectation culinaire. Alors, goûtez à la diversité de saveurs que Madagascar a à offrir avec D&S Family !

Propos recueillis par  Cédric Ramandiamanana
Contact D&S Family : +261 34 71 000 91

Laisser un commentaire
no comment
no comment - La 5e édition de la résidence Regards  Croisés à Diego Suarez

Lire

15 juillet 2024

La 5e édition de la résidence Regards Croisés à Diego Suarez

La 5e édition de la résidence Regards Croisés à Diego Suarez s’est déroulée du 24 juin au 06 juillet organisée par l’Alliance Française d’Antsiranana...

Edito
no comment - L’appel de la forêt

Lire le magazine

L’appel de la forêt

En octobre 2023, les Mikea ont participé au premier congrès sur la conservation des peuples autochtones des communautés locales d’Afrique à Namibie. C’est la première fois qu’un Mikea, en la personne de Tsivohara sort de Madagascar pour représenter sa communauté à une réunion internationale. Les Mikéa sont les derniers chasseurs-cueilleurs de Madagascar habitants dans le sud-ouest de l’Île. Depuis de nombreuses années, ce peuple est entouré de légendes non fondées et suscite la curiosité des chercheurs et des historiens. Et pourtant, c’est un peuple qui a hérité d’une culture et d’un mode de vie séculaire vouant à disparaître, si aucune initiative n’est lancée pour sauver leur forêt qui continue de brûler chaque année. Une forêt primaire pourtant nommée au rang de patrimoine mondial de l’UNESCO. Comme le précise le photographe Thierry Cron (p.44), l’objectif principal de son travail photographique est de faire découvrir ce peuple au plus grand nombre, de sensibiliser le public à la précarité de leur situation, de susciter une prise de conscience collective et d’encourager des actions concrètes en faveur de la préservation de leur environnement et de leur mode de vie. 

no comment - mag no media 02 - Mai - Juin 2024

Lire le magazine no media

No comment Tv

GRAND ANGLE - Mikea - Thierry Cron - Reportage photos – NC 174

En octobre 2023, les Mikea ont participé au premier congrès sur la conservation des peuples autochtones des communautés locales d’Afrique à Namibie. C’est la première fois qu’un Mikea, en la personne de Tsivohara sort de Madagascar pour représenter sa communauté à une réunion internationale. Les Mikéa sont les derniers chasseurs-cueilleurs de Madagascar habitants dans le sud-ouest de l’Île, victimes de la déforestation.

Focus

Fête de la musique et les 60 ans de l'IFM

Fête de la musique et les 60 ans de l'IFM Hors les Murs à la Zone Zital Ankorondrano, le samedi 22 juin.

no comment - Fête de la musique et les 60 ans de l'IFM

Voir