Malagasy Flight Simers : et si on s’envoyait en l’air ?
19 août 2022 - Loisirs commentaires   //   287 Views   //   N°: 151

Devenir pilote le temps d’une journée, c’est possible avec le premier simulateur de vol « Malagasy Flight Simers, » créé par Naivoh luc. une réplique d’un cockpit de Boeing 737 qui permet de s’envoyer en l’air sans quitter le plancher des vaches. décollage imminent !

Pourquoi Malagasy Flight Simers ?
Travaillant dans un bureau d’étude d’une compagnie aérienne, je suis également passionné de simulation de vol. En 2011, j’ai créé la communauté Facebook Malagasy Flight Simers qui regroupe des passionné(es) de simulation de vol à Madagascar. Toute communauté a besoin d’une plateforme pour échanger et pour pouvoir progresser. Dans les années 2000, les Simers ou passionnés de simulation de vol avaient l’habitude de se retrouver sur le forum du site moov.mg. Plus tard, avec la montée de Facebook, le basculement vers ce réseau était tout naturel. Malagasy Flight Simers est devenu la nouvelle plateforme à travers laquelle les Simers peuvent discuter, partager leurs expériences et leur progression. Actuellement, je gère et j’anime la page avec mon collègue Fenosoa.

D’une page Facebook à la construction d’un simulateur…
À un certain stade de la passion, le Simer passe par la construction de son simulateur « fait maison ». Personnellement, j’ai commencé à construire le mien en 2013. Quatre ans plus tard, je m’en suis séparé pour en reconstruire un autre en 2019. Depuis l’an dernier, le dernier né du hangar est un simulateur de Boeing 737 grandeur nature. Nous avons commencé à mettre ces simulateurs à disponibilité du grand public, toujours dans cet objectif de partage mais aussi pour la promotion de l’activité de simulation de vol à Madagascar.

Qu’entend-on par simulateur de vol ?
Un simulateur de vol est un système composé de logiciels qui permet de reproduire le plus fidèlement possible un avion, son pilotage et l’environnement dans lequel cet avion évolue. Il peut aller d’un simple ordinateur muni de clavier et de souris utilisé dans un contexte ludique à un ensemble complexe de plusieurs ordinateurs, instruments, écrans de cabine, verres hydrauliques et règlementations destinés à l’entraînement des vrais pilotes. Entre ces deux extrêmes, il existe des simulateurs comme les nôtres, du matériel professionnel mais dont l’utilisation demeure dans un contexte ludique. On appelle ça parfois le home-cockpit.

Comment se déroule une séance de simulation de vol ?
Tout le monde peut faire de la simulation de vol. Sur le Boeing 737, on prend à partir de 7 ans à cause d’une contrainte de taille. Depuis ces neuf mois d’activité, nous avons accueilli des personnes qui n’avaient aucune notion de pilotage, mais aussi des habitués de simulation de vol qui voulaient essayer une ergonomie plus proche du réel et des pilotes ou élèves pilotes pour des exercices dans le cadre de leur entraînement personnel. Le simulateur est accessible au tarif de 35 000 ariary par tranche de 30 minutes. Ce tarif couvre une personne en solo ou deux personnes en double, puisque le simulateur comporte deux places et deux commandes fonctionnelles, celles du commandant de bord et du copilote. En effet, si le cockpit d’un avion est hautement inaccessible pour le public, notre simulateur, qui est une réplique grandeur nature d’un vrai cockpit, permet de mieux comprendre le pilotage d’un avion.

Comment ça se passe pour les débutants ?
Nous commençons en général par envoyer préalablement des petits vidéos tutoriels, histoire de mettre la personne dans le bain. Une fois dans nos locaux, la personne est accueillie par notre moniteur, Laza, pour dix minutes de briefing sur le pilotage et le fonctionnement des instruments. La session peut ensuite commencer avec des entraînements au décollage, à l’atterrissage et à l’utilisation de base des instruments. Une fois ceux-ci maîtrisés, on passe au vol complet en décollant d’un aéroport A pour atterrir à un aéroport B. Pour les niveaux avancés, nous préparons un dossier de briefing identique pour ainsi dire à celui utilisé par les vrais pilotes. Le jour J, la personne effectuera le briefing et le vol selon ce dossier, avec l’assistance minimum du moniteur.

Vos projets ?
Construire un simulateur de vol est très coûteux et s’étale en général sur cinq ou dix ans. Nous avons donc encore du boulot pour achever celui-là, de sorte d’avoir une cabine de pilotage complète. Pour les deux années à venir, nous allons nous concentrer sur une meilleure structuration de nos activités, de notre offre et de nos tarifs. Notre simulateur est le premier simulateur de vol disponible au public à Madagascar, et pour le moment l’unique. Nous voulons continuer à offrir au public cette expérience unique d’être aux commandes d’un avion aussi mythique que le Boeing 737.

Propos recueillis par #AinaZoRaberanto

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer