Voahirana Ramalanjaona : Le goût des livres
3 décembre 2015 - Cultures Livres commentaires   //   2945 Views   //   N°: 71

Un pari osé pour Voahirana Ramalanjaona, libraire et présidente de l’Association des librairies de Madagascar, qui ouvre la première librairie-café à Madagascar. Elle répond au doux nom de « Mille-feuilles », un lieu gourmand où l’on peut dévorer les livres sans modération.

Après plusieurs mois de travaux, la première librairie-café à Madagascar ouvre ses portes à Behoririka. La librairie La Maison de la Presse (Trano Mpampiely Vaovao) connue par les plus anciens sous le nom de Hachette Madagascar, créée en 1962, est devenue un lieu culturel entre lecture, rencontres et gourmandises. « J’avais envie d’agrandir la librairie qui existait déjà pour mieux accueillir mes clients. Je veux leur donner la possibilité de boire un café ou un chocolat chaud, de lire et être libre de s’installer avec des gens qu’on rencontre pour la première fois, à discuter sur des sujets particuliers. Je travaille sur ce concept depuis deux ans. » Comme Voahirana Ramalanjaona le souligne, un espace culturel supplémentaire, ce n’est jamais de trop dans une capitale, pas de concurrence en ce domaine !

Le concept de librairie-café n’est pas nouveau, il se développe de plus en plus à l’étranger. Les Anglo-saxons en seraient les précurseurs, sans remonter au célèbre café Procope si prisé des Encyclopédistes du XVIIIe siècle et aux cabinets de lecture ! Plus qu’une librairie, c’est surtout un espace convivial ouvert aux débats, réunissant les amoureux de la littérature autant que les gourmands. « Je veux casser cette image vieillotte de la librairie avec ses étagères poussiéreuses, des livres chers et du libraire triste. C’est un lieu qui va évoluer car nous sommes à l’affût des aspirations et des envies de nos clients. » A partir de ce mois de décembre, la librairie-café Mille-feuilles promet une riche programmation culturelle et littéraire. Se succèderont les cafés littéraires, les cafés philo prévus en soirée et baptisés Les Nocturnes de la librairie, les projections de films ou de reportages, les expositions, les ateliers, les concerts qui se dérouleront sur la mezzanine ou en terrasse. Au rez-dechaussée, sur une superficie de 100 m² se trouve la boutique avec les livres en vente, des articles de papeterie, des cartes de voeux, des jouets éducatifs et l’espace pour enfants. « La décoration de la librairie-café sera à base de matériaux de récupération pour une ambiance soft et accueillante. Je reste dans cet esprit d’ouverture tout comme les gens qui travaillent avec moi. »

Le petit plus de la librairie-café, son concept de « livre participatif ». Une grande armoire est mise à disposition des clients dans laquelle se trouvent « les petits trésors littéraires » de Voahirina Ramalanjaona elle-même. « La plupart sont des livres qui ne sont plus réédités. Mais les gens peuvent aussi venir avec leur trésor qu’ils déposent dans l’armoire. Le but, c’est un livre qui voyage de main en main et aider ceux qui ne peuvent en acheter. »

Ouverte du lundi au samedi de 7 heures à 19 heures, la librairie Mille-feuilles propose le petit-déjeuner mais reste avant tout un lieu pour la lecture. Elle reste également fidèle à sa vocation première car avant de se transformer en librairie-café, elle est un importateur et un distributeur de magazines. « On importe la presse internationale qu’on redistribue dans les moyennes et gr andes surfaces et dans les librairies à Tana et en province. »  

Voahirana Ramalanjaona : 22 231 93 - direction@tmv.mg

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer