Van Gogh
1 juillet 2013 - Film du moisNo Comment   //   2076 Views   //   N°: 42

1991 – France – 150 mn – Film dramatique de Maurice Pialat avec Jacques Dutronc, Bernard Le Coq, Elsa Zylberstein

Après un séjour à l’asile de Saint-Rémy-de-Provence, le peintre Vincent Van Gogh loue une chambre à Auvers-sur-Oise sous la protection du docteur Gachet, amateur d’art. Il est entouré de son frère Théo, de la prostituée Catherine, mais aussi de Marguerite, la fille de son hôte, auprès de qui il coule ses derniers instants de bonheur. Vincent plonge inexorablement dans l’amertume d’un constat pénible : ses proches n’ont jamais cru en lui. Il se suicidera à 37 ans. Cette œuvre brute et superbe, pas plus modifiable qu’une toile de Van Gogh, rince l’artiste des scories de son mythe, mais renforce le mythe qui entoure Pialat, celui de l’incompris de naissance, du toujours inassouvi, de l’ombrageux. 

Le Van Gogh de Pialat est, de façon inattendue, un film gai, vif et drôle. On y rit, on y est emporté par les bals et les déclarations. Si on vient y chercher un fou, un malade, une éternelle victime, un mourant, un suicidé de la société, on sera déçu. Ce film, comme tous les grands films, est à peu près exempt de pathos. Sans jamais forcer la note, ni tomber dans le mélo, Pialat nous offre ici sans doute son plus beau film, et Dutronc son plus grand rôle.

Diffusion sur Parabole le samedi 6 juillet à 13 h 45 et vendredi 12 juillet à 20 h 45.

A LIRE AUSSI
COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
[userpro template=login]