Trois souvenirs de ma jeunesse
24 mai 2016 - Cultures Film du moisNo Comment   //   1647 Views   //   N°: 77

2014 – France – 214 minutes
Comédie dramatique d’Arnaud Desplechin, avec Quentin Dolmaire, Lou Roy Lecollinet, Mathieu Almaric, Dinara Droukarova, Cécile Garcia Fogel. 

Après vingt ans passés dans différents pays, Paul Dédalus, anthropologue, rentre en France où il doit occuper un poste au Ministère de l’intérieur. À son arrivée, il est accueilli par la police des frontières puis convoqué à la DGSE qui a enquêté sur lui et lui révèle qu’il a un homonyme en Australie, né au même endroit et le même jour. Il subit alors un interrogatoire tendant à démontrer qu’il serait un espion. Obligé de remonter le fil de sa vie, Paul Dédalus se souvient : son enfance auprès d’une mère déséquilibrée et d’un père violent ; adolescent, son séjour dans l’URSS des années 1980 et le lien qui l’unissait avec son frère Ivan, enfant pieux et violent, sa soeur Delphine, son cousin Bob, étudiant, sa rencontre avec le docteur Behanzin, sa vocation naissante pour l’anthropologie et surtout sa rencontre avec Esther, son premier grand amour. En trois chapitres, Arnaud Desplechin nous raconte la jeunesse de Paul Dédalus : l’une familiale, l’autre soviétique, la dernière amoureuse. Trois segments qui démontrent la maestria d’un cinéaste capable de tout. En particulier de se réinventer pour dépeindre son Antoine Doinel à l’image d’une génération frêle, inventive et amoureuse.
 

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
[userpro template=login]