Topy Maso : Ça vaut le coup d’oeil
2 février 2016 - Médias commentaires   //   2320 Views   //   N°: 73

Braquer les feux des projecteurs sur ceux qui font bouger le pays, tel est l’esprit de « Topy Maso », littéralement « Clin d’oeil », une émission bimensuelle diffusée sur la chaîne nationale depuis un an. Un programme original pour découvrir les coulisses du monde de la recherche scientifique et des techniques artisanales et industrielles. 

Topy Maso. C’est deux samedis par mois à 18 h 15 sur la Televiziona Malagasy (TVM), juste pendant la mi-temps du match de foot en direct. Un créneau bien choisi étant donné le monde qui est à capter durant ce petit quart d’heure. Narindra Rafenomanana, journaliste conceptrice et présentatrice de l’émission, en profite pour nous emmener dans les coulisses du monde de la recherche et de la production. « En général, quand on parle du monde de l’entreprise, les médias ne montrent que les hauts responsables et les directeurs généraux. Nous, nous voulons montrer les employés, les ouvriers, tous ceux qui se tapent le gros du travail », souligne la présentatrice. L’émission traite à chaque numéro un sujet différent. Par exemple, une visite dans une imprimerie pour montrer les étapes de la fabrication d’un livre. Après un bref rappel sur l’évolution des procédés de l’imprimerie depuis l’Antiquité chinoise, Narindra Rafenomanana interviewe les techniciens qui se succèdent tout au long de la chaîne de production, de l’impression proprement dite à la reliure. En avril 2015, elle a approché un fabricant de maquette de bateau ou encore artisan fabriquant des petites voitures avec des boîtes de conserve. « On traite tous les sujets du moment que cela met en avant la recherche et la créativité malgaches », souligne-t-elle.

Sans pub ni partenariat, Topy Maso vit aujourd’hui par ses propres moyens. « Notre émission n’a aucun but commercial, On ne vend aucun produit, on ne parle à aucun moment de prix. Nous nous concentrons uniquement sur les aspects techniques et humains. » Ca fait un an que Topy Maso existe et le moins qu’on puisse lui souhaiter est une nouvelle saison encore plus marquée par l’entreprise er la valeur travail. Ca mérite bien un clin d’oeil !

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer