Tina D/S : Jolie carrosserie !
29 avril 2012 - Cousins-cousinesNo Comment   //   3186 Views   //   N°: 27

Augustine a tout fait, même les boulots alimentaires, pour que son double flamboyant, la chanteuse Tina D/S, gagne un jour sa place au soleil. Sa présence sur la grande scène de Saint-Denis pour la fête de l’Indépendance devrait donc sonner comme une victoire. 

Quand dans la maison familiale d’Antalase se croisent Jaojoby, Mamy Gotso ou Bodo à l’occasion de fêtes mémorables, la petite Augustine alors âgée de 9 ans se prend à rêver de monter à son tour sur scène… Suivent alors les années karaoké, qui maintiennent la motivation et l’intérêt d’Augustine pour la chanson pendant toute son adolescence. Finaliste de plusieurs concours de quartier, elle a déjà une voix. Arrivée à La Réunion, elle se transforme… et puisqu’il lui faut choisir un nom de scène, ce sera Tina D/S !

Dans la foulée, deux télévisions lui donnent sa chance – Canal Austral et TV Kréol – en diffusant ses deux premiers clips tournés à la fois à Madagascar et à La Réunion. Un cocktail typique qui ne peut qu’enthousiasmer les amoureux de salegy, de zouk et autres rythmes entraînants, d’autant que la belle utilise à la perfection toutes les ficelles du clip malgache envoûtant. C’est vrai pour la danse bien sûr, mais aussi pour les paroles, écrites par Augustine, à la lumière de ses expériences et de son vécu. Tout n’est pas gai dans ses chansons, mais comme beaucoup d’histoires de la vie. La violence dans le couple est dénoncée dans une chanson comme Ambila Vady (Laisse les femmes) où Tina D/S peint sans concession le mari qui rentre saoul, frappe à tour de bras, jette les affaires par la fenêtre sous l’emprise du toaka.

Sans défense face à la défonce, des Réunionnaises touchées par les mêmes problèmes conjugaux vont demander à la chanteuse une version française de Ambila Vady. En attendant le jour de gloire et sa montée des marches sur une grande scène, Augustine vit de petits boulots dans la restauration et dans la boulangerie. Mais il se dit que Tina D/S sera sur la grande scène de Saint-Denis pour la fête de l’Indépendance en juin, pourquoi pas ? Ce qui s’appelle démarrer sur des chapeaux de roue… Normal pour une D/S ! 

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
[userpro template=login]