Teddy Prézeau : Percutant !
9 septembre 2015 - Cultures Music Musiques commentaires   //   2033 Views   //   N°: 68

Tombé dans la musique tout petit, c’est tout naturellement qu’il a trouvé sa « voix » dans ce qu’il appelle le R’n’B fusion. En digne neveu de Ricky, Teddy Prézeau déjoue les codes du genre en mettant les percussions très avant. Le tout servi par des textes simples et engagés, comme le chanteur lui-même. 

Celui qui a longtemps accompagné les artistes a décidé de suivre une carrière solo, il y a deux ans. Ses innombrables collaborations auprès des grands noms de la musique malgache lui ont permis d’acquérir maturité et professionnalisme. À tout juste 22 ans, Teddy Prézeau n’a donc pas froid aux yeux et sait où il veut aller. Percussionniste, chanteur, auteur-compositeur, c’est un artiste complet. Initié dès l’âge de 6 ans aux percussions, il manie d’une main de maître aussi bien le tary, le tambour traditionnel malgache que le cajon, originaire du Venezuela. Un héritage familial puisque ce jeune homme n’est autre que le neveu de Ricky mais aussi des membres du groupe Zanaray Percussions !

Les percussions sont donc le fil conducteur de sa musique qu’il définit comme du R’n’B fusion. « Je pense que c’est ce qui me différencie des autres artistes. Je mise d’abord sur la rythmique et non sur le piano ou la guitare comme le font la plupart des chanteurs de R’n’B et de soul. » Un choix assumé, pour l’instant du moins car toute musique peut et doit évoluer. L’autre grosse différence se fait ressentir au niveau des textes. Jeux de voix et métaphores, Teddy Prézeau ne veut surtout pas tomber dans le tout-venant de la production commerciale. « Le R’n’B n’est plus ce genre très typé black music, il se métisse, fusionne, devient plus ouvert et moins cliché. »

Cette année, il a sorti son troisième single intitulé Tenim-pitia, une galette bourrée d’amour, bien sûr, comme pour tout bon chanteur de R’n’B qui se respecte. « C’est un thème universel, un sentiment humain que j’évoque à ma façon. Mes textes sont simples, mes clips également, je laisse au public le choix de s’évader dans mes chansons. » L’environnement est un autre de ses dadas, regrettant que les jeunes soient « obnubilés par les nouvelles technologies ». « Nous ne sommes pas assez sensibles à nos richesses concrètes, nos forêts qui brûlent, nos animaux qui tendent à disparaître. Dommage que ce soit toujours les autres qui en parlent à notre place. » Une musique libre et engagée. « Pour toucher les gens dans un pays où la musique est omniprésente, il suffit de trouver la bonne mélodie et c’est gagné ! » Encore faut-il la trouver ! Pour Teddy Prézeau sur scène, tous au Cercle germanomalgache d’Analakely le 31 octobre, pour un concert qu’il promet mémorable. 

Teddy Prézeau : 033 17 322 82

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer