Tao Mada : Le guide solidaire et responsable
4 janvier 2016 - Nature commentaires   //   2596 Views   //   N°: 72

« Tao Mada » est un manuel du tourisme solidaire absolument indispensable pour qui veut voyager utile à travers la Grande Ilet. Deux cents adresses pour partir à la découverte de L’île verte. 

Sorti aux éditions Viatao à Paris en novembre, Tao Mada est le tout premier manuel touristique engagé dans le durable et le solidaire. Tels sont les deux chevaux de bataille de cette jeune maison d’édition qui entend dans chacun de ses guides (Argentine, Mexique, Thaïlande, Indonésie) « sensibiliser les touristes aux enjeux économiques, environnementaux, sociaux et politiques de chaque destination et les impliquer dans une démarche plus responsable vis-à-vis des acteurs locaux. »  « Un guide qui permet de voyager dans le respect de la nature, à la rencontre des habitants », souligne son co-auteur, Nathanaël Oudiette, un Franco-Malgache résidant à Diego-Suarez , opérateur touristique de profession et spécialiste de la destination Madagascar.

« On met avant la culture, le peuple et la nature, pas les hôtels haut-standing que les touristes trouvent de toutes façons chez eux, et souvent de meilleure qualité. » En 170 pages, le guide incite donc à sortir des sentiers battus du tourisme « étoilé » (hôtels ou restaurants) et à découvrir des « endroits sélectionnés pour leur qualité, et parce qu’ils contribuent à préserver l’environnement tout en bénéficiant aux communautés locales. »

L’ouvrage se présente en deux parties. D’abord la partie dite Magazine où l’on expose tout ce qu’il faut savoir sur Madagascar : peuples et cultures, faune et flore, distractions proposées aux visiteurs, puis une seconde partie présentant 200 adresses d’hôtels, restaurants, hébergements et sites engagés dans l’écotourisme et le tourisme solidaire. « Ces adresses ont été sélectionnées selon leur qualité mais surtout leur engagement dans le social et l’environnemental. »

Pendant huit mois, Nathanaël Oudiette a sillonné l’île dans ses moindres recoins. Grâce à des critères soigneusement établis. (sources d’énergie utilisées, traitement des eaux usées, impacts positifs pour les populations riveraines, par exemple au niveau de l’emploi ou de l’éducation), il est parvenu à cette liste « verte » que tout voyageur responsable sera ravi d’emporter avec lui.

Par rapport à la superficie de Madagascar (l’équivalent de la France) et le nombre d’opérateurs touristiques en activité, on peut estimer que 200 adresses, c’est peu. Mais Nathanaël Oudiette convient qu’il ne s’agit pas d’une liste exhaustive et que d’autres adresses viendront compléterle guide. L’ouvrage, vendu à 12 euros l’exemplaire, Tao Mada est également disponible en format électronique pdf et epub pour lecture sur smartphones. Alors vos sac à dos et restez sur la bonne « voie », celle du Tao !

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer