Sven Blondel : Reprendre le flambeau
2 juillet 2015 - Escales commentaires   //   3090 Views   //   N°: 66

Très attaché à son grand-père Pierre Blondel, fondateur du premier hôtel de Sainte-Marie niché dans une anse et dénommé fort judicieusement La Crique, Sven Blondel n’a pu refuser de gérer cette affaire familiale et de référence à Nosy Boraha. 

Rien ne prédisposait ce jeune homme à diriger un hôtel-restaurant.

Diplômé, en effet, de l’Ecole supérieure d’ingénieur en développement agro-alimentaires intégré (Esidai-La Réunion), ce spécialiste en conception de procédés agro-alimentaires avait bifurqué, en outre, quelques années dans le monde virtuel en tant que game designer.

« En vacances à Sainte-Marie en 2013, j’ai assisté à un conseil de famille qui concernait l’avenir de La Crique. Les regards se sont tournés vers moi…» Depuis 18 mois Sven Blondel s’attache à redonner à La Crique tout son lustre d’antan, avec passion. 

«J’apprécie ce travail qui fait appel à beaucoup de compétences. J’ai la chance de collaborer avec un personnel fidèle à notre établissement depuis, parfois, plus de 30 ans. Et puis, j’oeuvre dans un cadre idyllique. » Il est vrai qu’il est difficile d’imaginer environnement plus agréable. Une crique privée, ses eaux translucides et son magnifique jardin tropical offrent un décor exceptionnel.

«Je n’abandonne pas l’idée, cependant, de revenir au secteur agro-alimentaire toujours à Sainte-Marie qui offre des opportunités dans ce domaine.» Pour l’heure, Sven Blondel améliore sans cesse les prestations de La Crique qui est branché à la Jirama depuis le 6 août 2014. La veille du départ, pour un monde meilleur, de Monsieur Pierre Blondel.

Texte et photo #RichardBohan 

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer