Sopera Milomboka : Trop bon, mon coco !
8 décembre 2017 - SortiesNo Comment   //   2467 Views   //   N°: 95

Grâce à Sopera Milomboka, plus besoin de descendre sur la côte pour se délecter de ces bons petits plats qui sentent bon le soleil. Cette gargote des 67 Ha Nord propose aux amateurs de « bouffe au coco » des recettes gourmandes qui valent le détour, dans un décor alliant convivialité et simplicité.

Située non loin du marché COUM, dans une ruelle à proximité du commissariat de police, le Sopera Milomboka est cette petite maison à la devanture verte, sans prétention, qui respire l’authenticité et la joie de vivre. Un endroit chaleureux où les gens se sentent comme chez eux. « Certains de nos clients sont devenus des amis proches. Tout le monde connaît tout le monde, nous sommes une grande famille », confie Abdoul, le gérant et cuisinier, aux fourneaux depuis 2006. Ces onze années de bons et loyaux services lui ont permis de se faire une clientèle, à laquelle il doit d’ailleurs son nom de Sopera Milomboka, littéralement « bouffe au coco ». « Au début, la gargote n’avait pas de nom. Sopera milomboka est une expression du Sud pour désigner une marmite dont seuls les initiés savent ce qui se mijote à l’intérieur. Comme les gens qui avaient pris l’habitude de manger chez nous étaient les seuls à savoir ce qu’on faisait, ils parlaient de nous à leurs connaissances en nous désignant comme l’endroit des 67 Ha qui fait de la bouffe au coco. »

Ouvert 7/7 jours, de 8 heures à 22 heures, le Sopera Milomboka propose aux amateurs d’aventures culinaires de redécouvrir le goût du poulet, du poisson, des crevettes ou encore du ravitoto (feuilles de manioc pilées) au coco, l’ingrédient phare de la gargote, le tout accompagné de riz blanc. Les prix des plats varient de 4 000 ariary à 6 000 ariary, autant dire une aubaine ! Les noctambules ne sont pas en reste car Abdoul n’oublie pas les inconditionnels du « zomamanifika » (vendredi magnifique) et les nostalgiques des soirées en bord de mer. Au menu donc les fameux pakopako de Mahajanga (toujours avec du coco, s’il vous plaît !), les masikita (brochettes) de viandes et de poissons et les grillades de poulet. De quoi s’émotionner très fort le palais !

Avec une telle palette de spécialités pas étonnant que le Sopera Milomboka ne désemplisse pas. « On peut accueillir une cinquantaine de personnes mais en général, dès 19 heures l’endroit est bondé et les gens font la queue pour avoir une place », explique fièrement Abdoul. Fort du succès de son établissement, il envisage aujourd’hui d’ouvrir une annexe du Sopera Milomboka à Analakely. Une annonce qui devrait en ravir plus d’un, pas vrai les cocos ?

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
[userpro template=login]