Seheno Rama
17 mars 2014 - Non classé commentaires   //   2276 Views

n°48

Je finis l’année en beauté

Il y a encore une année, Seheno Rama (no comment® n° 39, avril 2013), chanteuse orientée soul world façon Ayo ou Erykah Badu, était quasiment inconnue du grand public, malgré une brillante deuxième place remportée en 2009 au concours Music Challenge. Et la voici aujourd’hui désignée « chanteuse de l’année » par les lecteurs de no comment® ! L’émotion qui l’étreint en apprenant la nouvelle n’est pas feinte : « Je ne m’imaginais pas que les gens m’appréciaient autant. C’est eux que je veux remercier en premier. Être aimée, c’est pour ça qu’on fait ce métier dans le fond », confie la soul mama (et triplement, puisque mère de deux enfants). D’avoir vécu de nombreuses années en France lui a permis d’engranger des expériences capitales, comme son passage au sein du choeur de gospel We are One ou à Hazkeni Voices, seul groupe à chanter du gospel en hébreu ! Bref, quand elle rentre au pays en 2007, Seheno Rama est loin d’être une débutante. En attendant la sortie de son premier album, on peut toujours se faire les dents sur Un morceau comme Indray andro izay (Il était une fois), combinant rythmes africains et mélodies des Hauts Plateaux. En attendant la sortie de son premier album Sombin’aina (Tranche de vie) déjà partiellement diffusé sur le Net. « J’ai dû en différer la sortie et changer de musiciens, car j’ai aujourd’hui une approche beaucoup plus professionnelle de ce métier. » Cela ne l’empêche pas d’avoir ouvert sa boutique de mode dans la capitale, ce qui s’appelle terminer l’année en beauté !

Solofo Ranaivo

A LIRE AUSSI
COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer