Saint-Augustin : Au coeur du pays Vezo
13 mars 2012 - Escales Escales commentaires   //   3001 Views   //   N°: 26

Souvent traversée pour rejoindre le village de pêcheurs Vezos d’Anakao, la baie de Saint-Augustin, située à 27 km au sud de Tuléar, mérite qu’on s’y attarde. Un lieu tellement enchanteur qu’il inspira Daniel Defoe pour son Robinson Crusoé… 

Saint-Augustin, également appelée Anatsoano, est une baie naturelle de 8 km de long à l’embouchure du fleuve Onilahy. Une des plus belles de Madagascar. Elle est entourée de longues falaises creusées par les eaux du fleuve où de nombreux flamants roses et autres hérons viennent s’y poser. Le site était déjà connu des marins européens au XVIIe siècle : pour ces pirates et autres trafiquants d’esclaves, c’était un point de mouillage 

exceptionnel sur la route des Indes. Il a d’ailleurs inspiré Daniel Defoe qui y plante le décor de Robinson Crusoé et d’autres romans.

La baie de Saint-Augustin possède de magnifiques fonds marins de 1 000 mètres de profondeur et à proximité immédiate des récifs coralliens, face à Sarodrano au nord et à Anakao au sud. Pour partir à la rencontre des pêcheurs Vezos,

 il faut s’arrêter dans ce gros village situé à 37 km au sud de Tuléar. Pour la petite histoire, c’est là que s’établit au XIXe siècle une famille royale, descendante des Andrevola, et tous les dix ans, les villageois y entretiennent la vénération des reliques royales à travers le Fitampoha ou bain sacré.

Vous pouvez également admirer au quotidien le spectacle coloré des sorties et retour de pêche, des pirogues à balanciers et voiles 

traditionnelles vezo le long de la longue plage. Une expédition découverte est possible en pirogue traditionnelle pour remonter et descendre le fleuve jusqu’à Tongobory. Sans oublier la visite des sept lacs naturels du village d’Ambohimahavelona, et pourquoi pas s’y baigner (après autorisation) ? Une traversée en pirogue de plusieurs heures à travers une végétation intacte. On peut y observer quantités d’oiseaux marins sous 

le regard bienveillant des ancêtres… La coutume locale veut en effet que les tombes blanchies soient éparpillées dans les collines surplombant le delta.

Pour apprécier toute l’étendue de la rade naturelle, vous pouvez aussi emprunter le sentier pédestre qui relie par les falaises le village de Sarodrano à Saint-Augustin. Depuis peu, un bac traverse le delta du fleuve et accoste à Soalara. Pour découvrir les hauts fonds coralliens face à Sarodrano, la plongée en apnée avec palmes, masque et tube est vivement recommandée. Tout comme la dégustation de poissons, de langoustes et de crevettes sur cette côte Vezo toujours hospitalière. 

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer