Rijavola RANDREMANANA : Faut Que ça Bouge !
8 octobre 2012 - By night Sorties commentaires   //   998 Views   //   N°: 33

Rijavola Randremanana est le gérant du Moov Mada, un barrestaurant fraîchement ouvert du côté de Soanierana. Un lieu festif qui n’a rien à envier à son grand frère parisien, bien connu de la diaspora malgache. La bonne adresse pour être dans le mouvement…

Pourquoi le Moov Mada ?
A la base on est trois cousins passionnés de deejaying et on avait envie de créer un lieu de nuit où ça bougerait vraiment. D’où ce nom dérivé de to move, bouger en anglais. Il faut aussi savoir qu’il y a un Moov Mada à Paris qui existe depuis dix ans. C’est un endroit très apprécié par la diaspora de France, alors on s’est dit : pourquoi ne pas reprendre le concept ici ? 

Gérer un lieu festif, c’est la fête tous les jours ?
(Rires) Vraiment pas, surtout qu’on est complètement débutants en matière de gestion d’entreprise. La nuit, il faut être avec les employés pour s’assurer que tout fonctionne ; le jour, pas le temps de dormir avec tout le travail qu’il y a en amont jusqu’à l’ouverture. Sans parler de l’argent qu’on perd forcément quand on est en phase de lancement. Si on n’avait pas la passion de la nuit et de la fête, on aurait jeté l’éponge depuis longtemps ! 
 

En terme de notoriété, le bilan est très positif…
En à peine deux mois d’existence, on a déjà trouvé notre public, c’est très encourageant pour l’avenir. C’est bien sûr dû à la notoriété du Moov Mada de Paris, mais aussi aux réseaux communautaires, style Facebook, sur le Net. Chaque soir, nos 50 places sont prises et on doit refuser du monde. Ca nous convient car on ne cherche pas la quantité à tout prix ; notre mot d’ordre c’est : moins de personnes mais plus d’ambiance… 

Propos recueillis par #NjatoGeorges

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer