Richard : Un métier crevant !
7 décembre 2015 - By night commentaires   //   1753 Views   //   N°: 71

Avoir un pneu crevé aux petites heures de l’aube est le pire cauchemar que l’automobiliste nocturne puisse vivre. Mais pas de panique, si plus aucun garage n’est ouvert à cette heure, une station-pneus vous reçoit toute la nuit à Nanisana. Richard en assure le service une nuit sur quatre. 

Réparateur de pneus de nuit, cela consiste en quoi ?
Mon travail consiste à rendre service aux automobilistes malchanceux qui se retrouvent avec des problèmes de pneus en pleine nuit. Je fais en sorte qu’ils puissent continuer à rouler et rentrer chez eux. On est à Tana, la ville qui ne dort presque jamais. Des voitures et des motos continuent à circuler toute la nuit. Et pourtant, tous les garages et les stations-pneus dans la capitale sont fermés. Notre station est une des très rares restant ouvert 24 heures par jour et sept jours par semaine. Il n’y a que deux autres à faire comme nous dans tout Tana. Notre garage n’a pas de nom, mais nous sommes connus comme « Vulca Nanisana ».

Quels genres de service offrez-vous ?
Généralement des trucs très simples comme le gonflage et le réglage de la pression. Mais il m’arrive de devoir faire du plus gros boulot comme le remplacement de roues, voire la vulcanisation ou le montage des pneus. Heureusement que j’ai presque 30 ans d’expériences dans ce métier. Je travaillais auparavant pour une grande société avant d’ouvrir avec des amis ce petit garage pneumatique. Le pneumatique n’a plus aucun secret pour moi, travailler seul dans la pénombre n’est aucunement un problème pour moi. Et le service est rapide, en deux temps trois mouvements, le client peut repartir. C’est cela qui fait notre réputation.

Et la clientèle ?
Des fois, c’est très calme. Je ne reçois que trois ou quatre clients jusqu’au petit matin. Des fois, c’est très mouvementé, on n’a même pas le temps de souffler qu’un autre client arrive. C’est normal, depuis 2001, nous sommes très connus du fait que nous sommes un des seuls garages ouverts la nuit dans tout Tana. Et des gens viennent parfois de très loin pour se faire réparer leurs pneus. Et chez nous, les tarifs sont abordables. Par exemple, le gonflage est à 300 Ar la nuit, contre 200 Ar la journée. Les nuits sont surtout mouvementées pendant la saison des pluies. Heureusement qu’on est quatre pour se relayer au garage. 

Propos recueillis par #SolofoRanaivo

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer