Rhum 303 : À la tienne, coco !
18 novembre 2016 - GastronomieNo Comment   //   4504 Views   //   N°: 82

Créé en 2013 par Christian Ragon, le Rhum 303 est une jeune marque qui entend bien percer sur le marché très disputé des spiritueux locaux. Son truc en plus, l’eau de coco qui chasserait la gueule de bois… Raison de plus d’y aller mollo !

Christian Ragon est un homme d’affaires qui vient d’une région où l’on s’y connaît en toaka gasy (alcool artisanal). Et pour cause, il a grandi dans les vignes d’Ambalavao, dans cette région de Haute Matsiatra réputée pour ses alcools et ses vins. Sa famille y a produit le Château Verger à partir de 1970, un vin qui n’existe plus.

Il y a trois ans, il a voulu se lancer dans la fabrication d’un rhum de qualité. Selon Liantsoa Rafanomezana, la responsable marketing et commerciale de l’entreprise qui commerciale le 303, l’idée lui serait venue un soir alors qu’il n’avait plus rien à offrir à ses invités : « Il a fait lui-même un mélange à base de punch au coco, un peu au pif, et le résultat été jugé excellent. Il l’a ensuite fait goûter aux gens d’Ambalavao qui ont trouvé ça délicieux, d’où l’idée de le commercialiser. »

La matière première vient d’Ambilobe, dans le Nord de l’île, d’un distillateur chinois qui coupe son eau-de-vie de canne avec de l’eau de source

et des extraits naturels. Mais le plus apporté par Christian Ragon est la présence d’eau de coco dans toutes les variantes de Rhum 303, à savoir le Tropical, le Litchi, le Coconut et le Citron. La distillerie produit entre 5 000 et 10 000 bouteilles par mois.

D’Ambalavao à Toliara, le Rhum 303 fait déjà fureur grâce au chanteur Barinjaka, la star du « kilalaka », qui le mentionne dans une de ses chansons. À Antananarivo c’est une autre histoire ! Pour le moment, il n’est vendu que dans les supermarchés, les bars et les grossistes, dans un environnement férocement concurrentiel : « Il est très difficile de percer dans la capitale, il y a tellement de marques qu’on ne sait plus où donner de la tête ! », explique Liantsoa Rafanomezana. Mais à l’entendre, le 303 a quelque chose que les autres n’ont pas : à cause de l’eau de coco, il est « quasiment sans gueule de bois », affirme-t-elle. À vous d’en juger…avec modération, cela va sans dire.

Contact
Directrice commerciale : 033 47 531 69

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
[userpro template=login]