Ptérosaure : Au pays des reptiles volants
1 avril 2015 - Nature commentaires   //   5568 Views   //   N°: 63

Une équipe de paléontologues vint de découvrir, à l’ouest de l’île, les restes d’un ptérosaure fossile : un « lézard volant » contemporain des dinosaures, dont certains spécimens pouvaient avoir la taille d’une girafe. C’est le tout premier ptérosaure découvert à Madagascar. 

C’est inédit pour l’Afrique subsaharienne et la sous-région de l’océan Indien. Un fossile de ptérosaure, une espèce de reptile volant ayant vécu avec les dinosaures il y a 140 millions d’année, vient d’être identifié à à Antsirasira, district de Belo sur Tsiribihina, par une équipe de paléontologues malgaches et américains. Pour l’instant, seul un fragment de l’aile a été retrouvé, mais c’est suffisant pour affirmer qu’il s’agit bien d’un « lézard volant » comme on appelle parfois les ptérosaures (Pterosauria).

Lézard, c’est vite dit, car si le plus petit fossile de ptérosaure connu, celui de Nemicolopterus découvert en 2008, a bien la taille d’un moineau, d’autres comme Quetzalcoatlus, pouvaient atteindre les 12 mètres d’envergure : la taille d’une girafe adulte ! Malgré ses 250 kg, Quetzalcoatlus s’élevaittrès haut dans le ciel, en quête de jeunes dinosaures qu’il emportait dans ses énormes mâchoires sans dents. C’était l’un des plus grands animaux volants de la Préhistoire.

« Pour l’instant nous ne disposons pas d’assez d’éléments pour identifier avec précision ce ptérosaure. À cause de la saison des pluies, nous avons dû interrompre nos recherches, mais nous les reprendrons dès le mois de juin », explique le docteur Armand Rasoamiaramanana, directeur du département Paléontologie de l’Université d’Antananarivo et directeur de l’équipe qui a fait la précieuse découverte. « La présence de poils prouve qu’il s’agit bien d’un ptérosaure, mais il va encore falloir reconstituer son anatomie et son mode de vie. » Poils et non plumes, car les ptérosaures ne sont pas exactement des dinosaures, quoique apparentés, et ce sont bien les dinosaures qui sont à l’origine des oiseaux actuels. De leur apparition il y a 230 millions d’années jusqu’à leur extinction il y a 65 millions d’années, les ptérosaures étaient les maîtres du ciel. Il est aisé d’imaginer que les petites espèces devaient vraiment voler en agitant leurs ailes, tandis que les plus grandes devaient simplement planer.

Bien des mystères demeurent autour des ptérosaures, dont on a retrouvé une centaine d’espèces. Par exemple, étaient-ils bipèdes ou quadrupèdes ? On l’ignore. Concernant leur mode alimentaire, on sait qu’ils pouvaient être piscivores, insectivores, filtreurs (à la manière des flamants roses), voire mangeurs de coquillages.

« Mais la question la plus importante pour nous est : comment expliquer la présence de ce ptérosaure dans nos contrées ? », s’interroge le Dr Armand Ramiaramanana.

Si les scientifiques sont perplexes, c’est que c’est la première fois qu’un fossile de « lézard volant » est retrouvé à Madagascar.

« On en a retrouvé en Afrique de l’Ouest, en Europe et en Chine, mais jamais dans nos régions », précise le scientifique. La découverte de ce fossile est donc une grande première pour la paléontologie. En espérant que la terre ait conservé son squelette entier, ce qui le rendrait encore plus précieux : il n’existe en effet que quatre squelettes presque complets de ptérosaures dans le monde. Et précieux à plus d’un titre : en juillet 2013, la maison de vente aux enchères en ligne Catawiki a vendu un squelette de Ptérosaure vieux de 110 millions d’années pour 150 000 euros. 

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer