Pierrot Men
1 octobre 2012 - Portfolio commentaires   //   1249 Views   //   N°: 33

Il était une femme…

Né en 1954 à Midongy, sur la côte Est, Chan Hong Men Pierrot, dit Pierrot Men, a vu son oeuvré récompensée par de nombreux prix internationaux : lauréat du prix Leica Mothers Jones de San Francisco en 1995, médaille d’or aux Jeux de la Francophonie de 1997, prix Programme des Nations Unies sur le Développement / Canon en 2000.Il publie « Il était une femme… » aux Editions no comment®, en librairie depuis le 1er octobre..

C’est le début d’une longue histoire. Mon premier portrait. Il a plus de trente ans et date de l’époque où je gagnais plus ou moins bien ma vie comme peintre. Cette photo devait servir de modèle pour une peinture.

Après le développement, qui a pris quelques jours, j’ai compris que ma place n’était plus derrière un chevalet. J’ai senti que je pouvais percer un peu l’âme humaine avec la photo. J’ai arrêté la peinture.

L’endroit est complètement perdu, accessible après plusieurs heures de marche, et le paysage est splendide, les couleurs lumineuses, les sourires radieux. J’éprouvais un incroyable sentiment de bien-être, comme si j’étais retourné dans mon village natal.

Cette petite fille à l’allure de princesse a le regard perdu au loin dans ses pensées de fillette. Elle a une incroyable charge dans les bras mais elle paraît sereine, tandis que l’animation continue derrière elle.

Il y a bien longtemps, un pêcheur de Masianaka, non loin de Vangaindrano, attrapa une sirène dans ses filets. De cet amour improbable serait né un village entier, en bord de mer.

Tous les quatre ans, les descendants organisent « le repas de la sirène », une grande fête qui rassemble tous les villages voisins. Ici, les femmes sont aux fourneaux pour accueillir les nombreux invités.

COMMENTAIRES
Identifiez-vous ou inscrivez-vous pour commenter.
Fermer